The Last Ride

Aller en bas

The Last Ride

Message par Bild le Lun 26 Nov - 22:43

Le ciel des cavaliers fantômes



Tristesse, le train renversé... Un triste théâtre de désolation se joue sur Ansion, l'Aube Pourpre en a terminé, l'heure du braquage est révolue, seul wagons et enquêteurs se trouvent proche de la voie..

De nombreux journalistes se trouvent sur des lieux pour un événement que certains appellent déjà le "casse du siècle", rare sont les fous à avoir tentaient voler un Hutt, moi même je crois que jamais je n'oserai le faire, même pas sous la contrainte, je crois que je préfèrerais mourir que m'en prendre à un Hutt.

Les coupables semblent identifiés, chaque visage est retransmis en interne, comme si le cartel s'apprêtait tout doucement à entrer dans la violence, comme à leurs habitudes, les Hutt ne voulaient pas être dupés.. Je m'approche, la main froide, la peur au ventre, déguisée en agent du cartel, je me trouve assez proche pour apprendre des nouvelles folles, ils pensent qu'elles se sont échappées, d'autres affirmes que c'est impossible, elles sont mortes, mais l'idée la plus probable est celle que les Hutt ont récupérés les corps pour s'en occuper à leurs manière..

* Soupire * Tu sais, ce n'est pas parce que j'ai accepté que tu viennes t'assoir à la même table que toi que j'ai envie de te parler.
Navré Spire, tu sais, je me dis toujours que chacun peut changer, et qu'au fond tu es quelqu'un de bien. * Felicia lui fit un petit sourire * Mais je considère que tu es simplement un sale con.
* Il resta silencieux, puis de sa voix sombre * Merci.


Felicia lui montra quelques photos...


Tu es vraiment douée comme reporter, pour une froussarde.
Merci, je m'applique tu sais.
Oui, mais ça ne m'intéresse pas.
Ecoute, je suis persuadée, qu'elles sont vivantes, je vais montrer ses photos à Piet.

Elle se leva, prenant les photos de la main gauche, se dirigeant vers la sortie du repaire de la meute.


Quelques jours plus tôt, après le braquage.


La navette de Darth Vinhilus se posa sur la zone, de suite, de nombreux gardes vinrent l'accueillir, alors que le Hutt se présenta à lui, accompagné de son droïde protocolaire.

Hubba, une joie de vous rencontrez, je suis venu dès que j'ai appris. * Le hutt murmura à son droïde *
Mon maître, le grand Hubba le Hutt souhaite que justice soit rendu, il demande réparation, par conséquent, la tête des responsables.
Cela sera fait, mais il me faudrait une seule chose, des moyens militaires. * le sourire se créa sur ses lèvres à la réponse du Hutt *

Sur Adumar...Les heures qui avaient suivies avaient menées à la rencontre entre Aya et Piet.

Elle s'occupait de Jacen et Amanda, elle était perdue...Elle avait perdue Lexia et Kayla, elle devait l'annoncée à Piet, mais comment...Misère, il venait d'entrer, pourquoi venait-il lui rendre visite enfin ? Ah oui, Jacen et Amanda...Respire, respire ! Doucement... Se dit Aya, mais il était là devant elle.. Mais...Elle n'arrivait pas assez bien cacher sa tristesse pour lui..

P: Aya, qu'est-ce qui t'arrive ?
A: * Après un regarde sur Jacen à qui elle donnait le biberon, elle lui répondit * Tu sais, je t'apprécie, tu le sais... Que je ferai tout pour t'aider..
P: Mais ? * tirant une chaise, s'asseyant dessus *
A: Il n'y a pas de mais... Je voulais juste te dire que je serai toujours là pour t'aider à élever Amanda et Jacen.
P: Si tu me le dis avec cet air c'est qu'il se trame quelque chose..
A: Tu sais la pire des choses pour une mère...C'est de perdre ses enfants...
P: Qu'est..Ce que tu veux dire ?
A: Je n'ai pas envie de le dire, ça fait trop mal..
P: * Il prit doucement la main d'Aya * Parle Aya, je t'écoute.
A: Je...C'est trop difficile, j'ai fais ma vie, j'ai fais ce que j'ai fais, j'ai perdue beaucoup de choses...J'ai perdue mon mari, ce n'était pas quelqu'un de bien, même si je l'aimais.. Mais Lexia et Kayla ..
P: Comment ça perdue Kay' et Lex' ? Lexia s'est réveillée, elle va très bien.
A: Oui mais, elle n'a rien écoutée, rien de rien...
P: Qu'est-ce qu'elle a fait ?
A: Elles ont des primes..
P: Elles... Tu veux dire que...Tu te fous de moi ?
A: Je n'ai jamais réussie à sortir la moindre blague, elles sont aller..Enfin trouver une solution, attaquer un convoi, pour attraper un gros bonnet, mais ce gros bonnet c'est un Hutt..
P: Et les enfants ? Et Reesha ? Et moi ? C'est pas la première fois qu'elle me fait ce coup là ! * se levant, renversant la chaise, faisant pleurer Jacen *
A: Je sais, je le devine, c'est horrible pour toi, comme pour moi, comme pour nous tous.
P: Pour ça il ne valait mieux pas que je m'approche de vôtre famille. * Quittant la pièce *

Aya, se tourna vers Jacen, cherchant à le calmé, mais c'est Keyla qui vint le prendre dans ses bras.

KS : Tututu, on ne pleure pas. * lui faisant un bisous sur la joue *

Aya prit Amanda, continuant à lui donner le biberons.


Piet sortit, la colère dans les yeux, la peine au cœur, sous les yeux de Spire, qui se trouvait devant le repaire, le chasseur au chapeau lui fit simplement un sobre signe de tête alors que Piet entra dans le QG de la meute, faisant à peine attention à une dizaine de clichés photos que Spire tenait en main, à vrai dire, il les avaient gardés le long du corps, ne donnant pas la moindre opportunité au chef de la meute de deviner quoi que ce soit, d'un geste simple, il fit basculer les photos dans le tonneau enflammé. Il quitta l'endroit, se retirant un peu plus loin dans les bois, il saisit les mains de Félicia, ligotée, il sortit un couteau, elle avait peur, terrorisée par cet homme masqué.

-Si il le sait, il ira tout droit au suicide, mais ça n'arrivera pas, tu ne lui diras rien, tu entends ? * Elle fit plein de signes de tête, remplis de peur, après un instant, il choisit de couper ses liens, la libérant, la laissant partir, la boule au ventre*

Les jours avaient passés et l'agacement avait marqué l'esprit de Vinhilus, il ne ressentait pas Lexia ni Kayla en vie, il essayait désespérément de perturber son apprentis...Mais diable..Par quelle magie arrivait-elle à s'en sortir ?

Souvenirs de Vinhilus...Sur Ansion, quelques temps plus tôt..

Après avoir pu dialogué avec Hubba, il s'était rendu au niveau des wagons renversaient, analysant la scène, il marchait, le long de cette épave qu'était ce train de transport..

L'arrivait de Kes'oderi'dess le surpris, cela eut le don de le mettre en colère, une colère qu'il allait lui faire savoir.

V: Commandant Deri'des..
K: Tiens, Darth Vinhilus, quel heureux déplaisir de pouvoir discuter avec vous, comme toujours.
V: La réciprocité est total, qu'est-ce que la légion vient faire dans cette affaire ? Protéger les traîtres de l'empire, encore ?
K: Voilà des propos bien perspicaces, n'en demeure que vôtre manque de foie me consterne.
V: Cela semble bien vous amusez une telle situation chiss.. Mais croyez moi, j'aurai leurs tête, le conseil ne sera pas toujours là pour voler à vôtre secours.
K: Vous voulez dire qu'il ne sera pas toujours là pour vôtre secours, prenez moi au mot Darth Vinhilus, les futurs opérations militaires impériales laisserons des trous énormes dans les enquêtes du SSI, si vous tentez par quelconque moyen nuire à une flotte impériale en mission, vous serez traitez avec tout les égards d'un ennemi de l'empire.
V: Je n'attend que ça, nous nous reverrons, ne vous en faites pas.
K: Nous verrons Darth Vinhilus, nous verrons.

Kes'oderi'dess resta un instant sur le sol, rentrant dans une navette bien particulière, une navette aux couleurs de l'ascendance, les chiss avaient souhaités avoir des informations suite à ce drame, des forces semblent être rapidement intervenues.. Deri'dess se dirigea dans les quartiers de la navette, il alluma la lumière, son visage bleu pâle et ses yeux rouges braisés reflétés dans l'éclat de luminosité.

K: Les contrats avec Bildrsok étaient très clairs, Adumar contre une protection de sa famille, désormais, il est temps pour moi de rétablir la juste mesure, vous allez être sauvées.

(Un petit peu de Space Junk?)

La navette s'éleva dans le ciel pourpre d'Ansion dans cette nuit était particulièrement froide, alors que les premiers flocons de neiges commençaient à tomber. La navette disparue dans l'ombre après quelques instants..



La colère de Vinhilus était intense, comment Zelinaë arrivait-elle lui résister ? De rage il renversa une table proche de lui.

V: J'y arriverais !

Un sous officier entra dans la pièce.

V: Les recherches ont-elles étaient fructueuses ?
SO : Mon seigneur...* retenant son souffle * La zone de l'épave...La zone de l'épave a était rasée..


Vinhilus se retourna, attirant à l'aide de la force et sa main droite le sous officier, l'étranglant lentement et méticuleusement..

V: Disparu ?


Sur Ansion... Quelques minutes plus tôt..

Un vent fraîs soufflait le long de l'épave, alors qu'une étoile filant luisait dans le ciel, celle-ci...Se rapprochait, attirant l'oeil de deux officiers.

-Qu'est-ce ?
-Peut être une expérimentation, d'un vaisseau ?
-Ou bien...
-Aux abris !

Une sorte de missile percuta le sol, explosant, transformant la zone en quelques secondes en un cratère gigantesque...Un champignon de plusieurs mètres de hauts se forma, cet objet avait rasé une centaine de kilomètres carrés..



Sur Adumar...Alors que les flocons tombés, agenouillée sur une roche, les jambes en tailleur, ses cheveux rouges dans le vent, son visage tout aussi coloré se montrait sobre et impeccable, alors que ses yeux fermés ne laissaient paraître que sérénité, Zelinaë expérimentait une chose pratiquement impossible pour un sith, la méditation..









Quelques jours plus tard... Le manteau de neige avait recouvert le sol de Coruscant, de fins flocons tombés encore dans cette journée, la foule était rassemblée, alors que les rumeurs s'intensifiaient sur le retour en guerre, la foule fêtée le défilé du jour de vie, sous les yeux attentifs de deux sœurs, ces deux sœurs que vous connaissez bien...
avatar
Bild
Dirigeant D'Adumar
Dirigeant D'Adumar

Messages : 117
Date d'inscription : 12/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum