Des origines perdu

Aller en bas

Des origines perdu Empty Des origines perdu

Message par Anolia le Sam 24 Nov - 1:57

Prologue.


Avec toutes ses péripéties, pour les adumaris, le repos et la détente se fais rare tout comme la paix, et dans ces temps calme, Satomi compte tout simplement en profité, se changeant les idées même si cela est très difficile avec tout ces drames qui s’enchaines... Elle décida d’allumée son holo pour parcourir le net pour peu être regarder un où deux film de son enfance comme « Le 7ème éléments ». mais sous les conseils de son parrain, elle changea d’avis en cherchant à se cultiver sur de divers sujet, elle tomba tout simplement sur l’histoire de certaines civilisations et espèces. Jusque là, elle ne connaissait absolument pas l’existence des Miraluka. Parcourant leurs histoire et leurs origines, elle avait nottament pu voir les écrits par période de l'histoire d'Adumar, ainsi que quelques textes anciens sur les Van Nyusen, elle avait jetée un oeil à ces textes, il y avait aussi des informations sur la légende de la tribue Lorcas, elle soupira, ces histoires étaient biens belles et certainements très intéressantes, Edward lui avait déjà offert de nombreuses discussions au sujet de ces origines et sur Adumar mais dans le fond...Elle ça famille c'était Xi-Wang, elle en était fière, Séker son père était un grand guerrier, sans parler de Anolia sa mère qui savait faire preuve d'une grande vaillance, elle ne pouvait pas venir d'une simple famille modeste comme il en existe tant dans cette galaxie, Satomi était intriguée, Xi-Wang, ce nom est le sien et pourtant elle n'arrivait pas en faire une description car elle ne trouvait rien dans les archives, ça force, son humilité, tout cela avait une origine, elle devait le découvrir.
Elle descendit pour aller vois sa mère pour lui posé cette question toute simple…

S : Maman t’es où ? *descendant des escaliers Seker lui répondit du salon*
Se : Elle est dans le dojo ma puce !
S : Pourquoi elle est dans le dojo ?
Se : Aucune idée. Elle vois peu être pour mettre un nouveau mannequin je crois.
S : Pourquoi faire ?
Se : Euuuuh comment dire… J’ai… se fais coupé la parole
S : tu l'as cassé j’ai compris merci papa bisous

enchaînant les mots avec une voix taquin Satomi s’en alla au dojo avec ce petit sourire taquin et moqueur envers la gaffe de son père. Même si ce n’est pas la premiere fois, ça l'a fait toujours rire de voir son père grillé les mannequins pendant ses entraînements. Arrivée dans le dojo, Anolia était bien là, à regardé l’emplacement du mannequin d’un air ennuyée mais comme habituer a cette éventualité. Bien évidement sa doit faire le 5 ème cette année.

S : Tu va mettre quoi cette fois-ci ? je pourrai peut être le personnalisé pour le fun.
A : *levant les yeux vers le ciel* Je vais finir par me dire que c’est un signe, ce n'est pas si mal, on en a encore deux et ça fais de la place.
S : sourit On dirait que tu le prend bien.
A : Va dire ça a ton père.
S : Tu lui en veux ?
A : Non pas du tout ce ne sont que des mannequins de bois… Mais je… Disons que je le taquine en retour.Tu voulais me voir ?
S : Oui je voulais te demander, c’est quoi l’histoire de notre famille ?
A: Drôle de question, je t'ai déjà parlée de ta grande tante ?
S : Oui c’est elle qui ta élévé jusqu'à tes 8 ans avant que l’empire t’enlève, mais tu n’a vraiment rien d’autre sur tes origines ?
A : Non hélas, je ne sais rien d’autre dit presque d’un ton triste. Désolé Satomi.
S : Ce n’est pas grave, mais c’est dommage. C’est comme si l’Empire ta privé de tes origines…

Elles continuaient de discuté pendant un moment avant que Satomi ne reparte dans sa chambre et a ses occupations ou surment posé la même question a son père. Anolia était toujours dans le dojo, a regardé dans le vide et se posé la question de sa fille… A réfléchir sur ses possible origine, une question qu’elle ne s’es jamais posée elle-même. « D’où je viens ? »Une questions qu’elle ne c’es jamais posée car elle n’en sentaient pas le besoin, mais maintenant… Cette question se trotta dans sa tête… Une réponse qu’elle est incapable de répondre. Anolia se dit qu’elle était plus qu’une arme de l’Empire. Qu’elle devait etre plus qu’une machine de guerre, formé pour vaincre et anéantir. Elle ne sais comment elle pourrai retrouvé les traces de sa famille, mais elle sais que les deux personnes qui pourrai lui éclaircir ce brouillard, c’est bien sa tante et son anciens maitre.


Anolia
Anolia
Sith
Sith

Messages : 53
Date d'inscription : 13/08/2016
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas

Des origines perdu Empty Re: Des origines perdu

Message par Anolia le Sam 24 Nov - 2:03

Sur les traces du passé.


C’est le lendemain que Anolia décida d’aller voir tout d’abord un etre chère, qu’elle n’osère pas revoir de peur de sa réaction… En voyant que son bonheure est devenue une machine faite pour dominé… Mais c’ette machine n’est plus. C’est en tent que nièce, en tant que mère d’une jeune fille, en tant qu’une guerriere d’Adumar qu’elle parti pour l’humble demeure de sa tante. Mais cette peur… Cette peur et angoisse que de pensé à sa trop tard venue et que le temps la emportée.  

C’est sur Aldérande qu’elle arriva devant la maison de sa tante, une petite maison sans vanité, que la nostalgie emporta Anolia dans des souvenir d’enfance, se voyant joué dans le jardin de sa tendre tante, des souvenir qui chassère les maux qui la ralentissaient. Elle s’approcha de l’entrée et frappa a la porte. Une voix viens stoppé l’attente d’une réponse, elle entend une voix venant de derrière une voix âgée a l’accent asiatique très légèrement prononcé.

-et bien et bien… *s’approchant avec une cane, mais a ne pas croire qu’il est dans une posture fatigué, bien au contraire* Je ne croit pas être le seul à avoir était laissé pour mort par l’empire pour le quel nous nous battions, pour ensuite faire notre vie hors des regarde de celle-ci. Pfmh… Tu a bien changé Anolia… je dirait même même que ta coquetterie là emporté sur ta discipline !

-maitre… *prend un temps avant de prendre la parole* Ils semble que le la temps est eu raison de vous…

- Je pourrai te faire la même remarque ! Je suis peu etre vieux mais je vois de mes yeux que le laissé aller sur sur ton corps avantageusement arrogant ! Et les salutation en bonne éduforme qui se perd ! ainsi que les politesse ? « Maître je suis ravie de vous revoir enfin » est trop demander… pfmh !

-Oui vous m’avais manquée Maitre, je ne peu le niée.

-Pfum… Pas des masse on dirait. Mais il suffit de faire le vieux gâteux, l’important est que tu te porte bien ma petite. Et j’en suis ravie hum… Pardonne donc ma trop grande joie de te revoir enfin.

-Que faite vous ici ? Vous saviez que…

-Mh ! Toujours aussi directe. Quel joie de voir que tu na que peu changée… Et bien je vie ici depuis… Un moment.

-Avec ma tante ? D’ailleurs elle n’ouvre toujours pas…

-Je suis navré… tellement navré ma petite mais… tu serait venue trois ans plus tôt, tu aurait pu assisté a son dernier souffle.

Apprenant cette nouvelle, Anolia ne pu garder son sang froid, se sentant obligée de se retourné pour laissé échappé quelque larmes. Et cette terrible sensation désagréable qui est un profond regret. Le regret de ne pas avoir était là.

-Et oui Anolia, je la connaissais, je connaissais que trop bien… *regardant a l’horizon*
-Je…
-Rentrons a l’intérieure ma petite.

Ils entrèrent dans la maison qui n’avais a peine changé, et Anolia qui était partagé entre le chagrin et la douceur du passé. Elle s’installa en regardant la maison comme si elle la redécouvrait. Le maitre était parti chercher quelque chose dans le grenier de la maison. Une boite contenant surment de nombreux objets. Ils revena et lui donna la boite avec la quel il était écrit « Xin ».

-Xin ? *s’exprima Anolia* Qu’est-ce que..
-Et bien… Xin… Est ton vrai prénom.
Anolia
Anolia
Sith
Sith

Messages : 53
Date d'inscription : 13/08/2016
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas

Des origines perdu Empty Re: Des origines perdu

Message par Anolia le Lun 10 Déc - 18:18

Enfin des réponses.


« Je m’appelle Xin ?! Pourquoi ? Pourquoi ce mensonge ? »    Le vieux maître répondis en soupirent    « Pour te protégé des acte de notre dynastie, des actes des tes parents contre l’Empire sith. Notre culture et notre fierté nous interdisaient de nous rendre pour en servir un autre »     Anolia ne semble pas vraiment comprendre, les paroles du vieux maître ne sont pas claires et lui-même s’en rend compte.    « bien bien… se  frottant la barbe commençons par le commencement : Nous somme originaire de Falleen. Comment ? Surement une colonisation cachée de tous.  Bref… L’histoire des Xiwang s’étale sur plus de quatre-cent ans d’existence sur le développement de leur propre empire, le début d’une dynastie fut créé. Mais en parallèle, une autre dynastie voisine apparue, c’est l’empire des Leguan. Presque un siècle de rivalité puis deux siècles en tant qu’alliée. Pour enfin finir sur une guerre totale à cause d’un conflit diplomatique… Une guerre que l’empire sith a mis fin en exterminant les deux dynastie qui refusais de se rendre… »    Anolia réplique    « Être une Xiwang était mal vue par l’empire j’imagine »    le maître ricanant dans sa barbe brièvement    « Non pas vraiment, le nom Xiwang fut oubliée en même temps que la triste extermination de notre peuple. Le changement de ton nom, était simplement pour ne pas refaire surgir les souvenirs que ton père a laissé a de nombreux sith au cours de sa dernières bataille. en riantt »    Anolia regarde la boite avec un jolie sourire en coin a l’idée que son père était un fière guerrier que Seker aurait énormément de plaisir de discuté avec. Elle prit la parole    « De ce fais, vous,  ma tante et moi somme les seul rescapé ? »     « Non, tu est la seul raison pourquoi ta tante et moi somme là, par la volonté de ta mère et de ta tante, j’ai accepté de devenir ce que je suis… Uniquement par amour pour ta tante. Autrement nous serions tous mort l’arme a la main. »    Passant sa main sur boite, elle s’apprête à ouvrir la boite et regarde son maître qui lui, d’un signe de tête, l’incite a ouvrir la fameuse boite. Anolia ouvris la boite et découvris des portrait, des illustration dessiner a la main, il y a trois.

Des origines perdu La_tan10


« Voici ta tante avant ta naissance. »
Anolia sourit et remarque la ressemblance des ces lointains souvenir    « oui c’est tout a fais elle »    le maître la présente    « Elle était un soldat de l’armée qui fut envoyé sur le front lors du début du dernier conflit, seul rescapée de la bataille du lac rouge »    « le lac rouge ? »    le vieux mettre lui fais signe continué de regardé. Elle passa au portrait suivant, une femme qui lui ressemble, Anolia a vite fais le lien.

Des origines perdu La_mzo10


« C’est ma mère. »    le vieux maître répondit    « Niu oui… Avec l’age, tu lui  ressemble de plus en plus, je peu même dire que tu est son portrait crachée. Mais aussi celui de ton père. Ta mère elle fessais partie de  l’armée qui gardé le royaume. »    il lui incite a regardé la suivante.  

Des origines perdu Le_pzo10


« Il est certain que tu tiens la plupart de ton caractère de lui, il porte la sévérité et la discipline sur son visage, le général Kang de l’armée de protection du royaume, c’était un honneur pour lui d’être la muraille entre l’empereur et ses assaillants, il préférais mille d’être sur le champs de bataille pour leur faire mordre la poussière et anéantir la général ennemie qui nous menaient en bateau, pfm ! je peu même dire qu’elle nous menaient a la dérive ! »    riant de sa propre blague.

« J’ai tellement de question… »    en se levant, grimaçant d’etre le seul a avoir rit de sa propre blague, il apprêta a partir dans sa chambre mais avant, il dit a Anolia de regardé dans la boite, elle contient une autre illustration d’un paysage et des coordonnés dans le dos de la feuille.    « toute tes réponses tu les trouvera là-bas, tu y trouvera toute la force de ma jeunesse à écrire l’histoire et ma détermination qu’elle ne sois pas oublié dans le néant. Que ne sois oublié , notre triste et sombre destin. Je me sens m’éteindre et je n’aurait la force de te raconté notre histoire. »    Il parti se reposé, et Anolia, après l’avoir salué, récupéra ses bien et partie pour Falleen.

Des origines perdu C06eea10
Anolia
Anolia
Sith
Sith

Messages : 53
Date d'inscription : 13/08/2016
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas

Des origines perdu Empty Re: Des origines perdu

Message par Anolia le Sam 5 Jan - 16:43

Terres natale


Anolia arriva sur la planète Falleen, du coté ou vivaient son peuple. Il avait atterrie dans un spatioport que semblait être la/où une capitale prêt d’un grand lac. Une petite ville traditionnelle, restaurer par l’empire, car l’empire semble bien présent sur sa terre natale. La capitale semblais être aménagé comme un ville touristique ; Réstaurants, magasin de souvenir ect… Anolia s’arréta dans une sorte de cantina qui est a l’image de la ville, une grande cantina assez fréquenté. Même si elle prenais un peu de temps pour admiré les lieux, Anolia préférais se pressé a retrouvée le lieux que son maître lui a dit d’aller. Elle s’en va donc au bar pour demandé au barman, tout en lui montrant l’illustration et les coordonnées en son dos, si  il savais ou et comment s’y rendre. Le barman ne savais pas trop, le barman est un twi’lek, il utilisa ses lekkus pour appeler sa collègue qui es aussi une twi’lek qui travaillais dans un endroit plus agité de la cantina. La twi’lek arriva en disant bonjour à Anolia et regarda ensuite l’illustration que son collègue lui montra en lui expliquent  ce que Anolia voulais. La barmaid semblais vaguement connaitre l’endroit mais elle n’était pas sur car elle explique à Anolia que le lac a trois rivières et que le lieux qu’elle recherche serais sur le chemin de l’un d’eux. Le barman fais la remarque de c’est un endroit avec la rivière etre deux montagnes et qu’elle n’avais qu’a choisir cette rivière, alors que sa collègue lui fit la remarque que les trois rivières passes par les montagne « sois disant », les deux twi’leks était a la limite de l’engueulade, Anolia les a remercié et dit qu’elle se débrouillera. Les twi’lek lui dira « au plaisir » avant de lui proposé a boire, ce que Anolia refusa poliment. Mais a coté d’Anolia se trouvais un jeune homme humain, cheveux noir coiffé comme Theron Shan de prés ou de loin, asiatique (chez nous plus dans le style Japonais, pour comparaison Anolia est du style chinoise) et habillé de façon « branché » comme ils dirait, verre a la main. Il interpella notre asiatique à grosse poitrine.

J : Hey m’dame, ils sont là pour vendre des verres et les lavé. Ils ne seront même pas vous dire comment s’appelle le lac qui séparer les deux royaumes autrefois ha !
Le barman répliqua
B : tu te fiche de moi ? c’est le Lac Rouge et tout le monde le sais.
J : Connerie, tu dit des conneries comme avec ta collègue, comme tu fais la connerie de servir de l’alcool a un mineur. *d’un sourire provocateur*
B : QUOI !? Mais… *le jeune le coupe*
J : Ouais je t’es montré mon ID et oui tu la même pas regarder car je ne fais pas mon ages, mais t’es qu’un abruti a qui j’aime foutre la honte *va poussée le verre avec l’index tout en allant vers Anolia, le Twi’lek tenta de prendre le verre glissant sur le bar mais comme un maladroit champion du monde, il le manqua et le verre se brisa au sol*

J : *a Anolia* Moi c’est Ichiro, et contrairement a ce guignole je sais ou sa se trouve votre endroit paumé.
A : Tu m’y emmènerais ? *semble se fiché du bordel que ce jeune Ichiro à semé*
I : Bien m’dame.. *Anolia le coupe*
A : Madame.
I : Euh… Bien sur madame, vous demandez je peu rien vous refusez. *jetant quelque coups d’oeils a la poitrine d’Anolia, pensant être discret*
A : J’apprecie ton aide Ichiro, je t’en prie passe devant je te suis.
I : Ah non non, après vous je suis un gentleman. *alors qu’il est habillé comme un bad boy*
A : Je ne connais pas la route, et puis ça gardera ton regard sur des endroit plus noble *prend des air*

D’un très bref soupire, Ichiro passa devant en invitant Anolia de le suivre, ils sortie de la cantina et partie en chemin en longeant le lac rouge. Arrivé à la de la rivière, il fit un bon bout de chemin côte à côte avant que Ichiro décida de brisé le blanc entre eux deux.

I : Vous parlez pas beaucoup MAdame, vous vous appelez comment ?
A : Anolia.
I : Vous faite quoi Sur Falleen ? spécialement ici ?
A : Je visite.
I : Un endroit spécifique on dirait, pourquoi faire ?
A : Visité.
I : La causette c’est pas votre truc on dirait, C’est pourquoi faire sérieux ? Allez dite le moi je casé en histoire d’ici.
A : Est-tu sur de bien  formulée tes phrase ? Bref… Si tu dit que tu t’y connais sur l’histoire de cette endroit, que peu tu me dire sur les « Xiwang ».
I :Euh je sais que c’est le nom d’un des deux royaume.
A : C’est tout ?
I : Ouais j’ai survolé le truc.
A :  Et dire que tu fessais le malin au bar… tu serais me dire le nom lac par exemple ? *lui demande de façon perplexe*
I : Ouais, mais non le nom est compliqué j’ai pas retenue.
A : Attention Ichiro, j’ai l’impression que tu te paye ma tête, et je suis la dernière personne à qui tu veux te confronté, crois moi.
I :*glousse* J’ai peu etre un chance, avec vos ballons vous devez pas etre très mobile.
A : Ca suffit je m’en vais, je te déconseille de me recroisé… *elle tourne les talons mais Ichiro interpella*
I : Pourquoi vous partez, c’est juste là.

Il pointe du doigt, la destination visible au loin, à moins de 5 minutes de marche, Anolia se retourna pour regarder malgré le fais qu’elle est contrariée. Elle vit le lieu sur l’illustration de son maitre.

I : Bon c’est pas tout ça mais j’ai des chose a faire moi. De rien ciao M’dame. *
A : Tu est peu supportable… Mais merci beaucoup.

Ichiro tourna les talons en fessant un signe de main je m’en foutiste, Anolia fit quelque pas avant d’avoir le sentiment de se retourné pour le voir partir, Elle vit Ichiro en juste une peu plus loin en train de mater son fessier, il fut surpris en voyant Anolia se retournée et se retourna a son tour pour reprendre la route avec une démarche de bad boy. Anolia repris sa route en roulant des yeux quand elle s’es retourné face a sa destination.

Anolia arriva à destination. Les lieux est abandonnée, la végétation a repris ses droits et les habitation et ponts sont effondré et détruit par le temps, sauf la maison au toit rouge, elle y entra, la porte est coulissante, l’intérieure est vieux et poussiéreux, décorations est presque inexistant comme le mobilier, les mur son en toile qui était sensé etre blanc et maintenant un peu sale. Vue l’absence de quoi que ce sois au rez-de-chaussé, Anolia décida de monté a l’étage ou le mobilier était bien présent dans les pièce, il y a deux chambre et ce que semble etre une salle de bain mais il n’y a rien dans celle-ci, la première chambre disposait de plusieurs armes de guerre traditionnelles soigneusement ranger et décorer (me demandé sur discord pour des images). Mais l’autre chambre à retenue son attention, dans cette chambre il y une une table avec plusieurs livres, parchemins et dessins. Une commode avec un buste en pierre dessus, on y vois un homme au cheveux long et lisse, souriant de sagesse, de plus la pièce est parsemer de tableau, d’illustration, de portrait et d’œuvre d’art. Elle fouilla dans le commode et trouva un journal. « Journal de Fu » et massage en bas de la dernière page :

« Notre Histoire pour Xin »
Anolia
Anolia
Sith
Sith

Messages : 53
Date d'inscription : 13/08/2016
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas

Des origines perdu Empty Re: Des origines perdu

Message par Anolia le Sam 2 Fév - 16:02

L’histoire des deux royaumes.

L’ère Néolithique.

D’âpres les histoires de nos parents et leurs parents avant eux, le peuple des Royaume ne fessaient qu’un. Luttant contre la nature, la faim et la misère. Voyageant sans répit avec l’espoir de trouvé les terres qui les sauverons et qui leurs permettrons de survivre. Lors de leurs voyage, ils firent face a de nombreux changement météorologique qui les ralentissaient et qui leurs fit même repousser chemin. Ces nombreux échec eux pour conséquence, désespoir et tristesse. Mais quelques personnes eu foi en leurs efforts et l’idée d’enfin arrivé en leurs terres si désiré, un endroit ou ils pourront bâtir, survivre, prospérer… Parmi ces personnes d’espoir fut choisi un jeune homme, Zhejiang, d’où sont son intuition et son instinct ne lui a jamais fais défaut. Il fut choisi par le peuple pour les mener en ce lieu rêvé au salut incertain.  

Zhejiang Accepta ce lourd fardeau et jura de remplir sa mission. Pendant de nombreux mois, le jeune homme guida sa grande famille sur les routes sûres, toujours en tête sur les chemins de l’inconnue tel une lumière réconfortante à suivre. Mais… Les tempêtes se déchaina à nouveau, provoquant des inondations qui leurs bloquaient le passage. Un nouvel obstacle à franchir pour Zhejiang qui donna toute son âme pour dompter les eaux impitoyable que la tempête avait engendré. Cette lutte dura 5 ans. Le combat contre ce que le peuple avaient appelé « La Colère de Falleen » qui emporta de nombreuses personnes et qui avais affaiblie Zhejiang, il peinait a tenir debout, mais les terres s’était asséché et le chemin s’ouvris au Survivants. Les pertes étaient faibles mais pesantes et de nombreuses personnes doutaient du chemin qu’empruntais leur guide. Alors que l’instinct de Zhejiang lui disaient que leurs efforts allais grandement payer, il s’empressa de le dire à la foule pour les rassuré pour leur donné la force de continué, c’est alors qu’un homme se présenta devant lui et s’exprima, il parlait au nom de toutes les personnes qui avait perdu la foi en vers leur lumière. Un sage de la communauté fidèle à la promesse de Zhejiang tenta de raisonner l’homme qui semé la discorde en lui suppliant d’y croire. Mais il en était rien, l’homme s’écria au peuple de le suivre. Malheureusement, la moitié des gens de cette aventure l’homme qui avait perdu la foi.

Le moral bas, Zhejiang et le reste des personnes ayant toujours confiance en celui-ci continueront leur chemin, malgré la séparation, le peuple resta nombreux. L’instinct du guide senti une nouvelle fois, le chemin menant à destination, ce chemin est une rivière qu’ils remontaire  pour arrivé enfin, au lac et au plusieurs nectar de terres ou seront bâtis la civilisation que nous connaissons. C’était la joie, la fin d’une longue traversé pour un combat qui ne fait que commencer.

Enfin le peuple a pu s’installé, les terres sont meilleures qu’il ne pouvait l’imaginer et leur civilisation pouvait prospérer. Zhejiang est a était élu comme roi pour ses exploits et avec grand honneur qu’il endossa ce rôle. Plusieurs années plus tard, trois clans se sont formées : Les Lee, ce clan est connu pour avoir donnée les meilleurs Architectes qui ont grandement profité aux fondations et aux constructions du Royaume. Clan de l’artisanal, de l’agriculture et du travail, c’est l’un des deux clans les plus grand du Royaume de Zhejiang.

Un peu plus tard viens le clan réputé des Yaë, clan connue pour sa culture artistique dans toutes ses formes, noblesse et sagesse sont leur devise. Ils sont aussi proches et bienveillant en vers les peuple des deux clans que le roi lui-même.

Et enfin viens le deuxième plus grand des clans du royaume de Zhejiang, leurs plus fidèle protecteur et bras armé du roi. Les Xiwang. Muraille contre tout danger visant le roi. Ils seront connue pour la force militaires, et le développement des arts martiaux.

Même si les spécialités son propre a certains clans, cela n’empèche pas d’avoir des soldats chez les Yaë, des agriculteurs chez les Xiwang et des artistes dans le clan des Lee. Au fil du temps, le royaume évolue, les clans se renforce et se sert les coudes. Et pour le Roi, il veillera sur son peuple pendant prés de 40 ans. le temps passe, et et le royaume... bientôt un empire, Une personne va devoir succédé au pouvoir et lui donné le flambeau.
Anolia
Anolia
Sith
Sith

Messages : 53
Date d'inscription : 13/08/2016
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas

Des origines perdu Empty Re: Des origines perdu

Message par Anolia le Dim 17 Fév - 13:08

La Dynastie Lee.

Le Roi Zhejiang peu sentir sa fin arrivé, et il est temps que la nouvelle génération de reprendre le flambeau. Il décida donc de réunir les représentants de chaque clan afin de donner ce qui peu être ses dernière instruction. Le désire du Roi Zhejiang est que chaque représentants des trois clans se partagerons le titre d’empereur. Apres chaque générations, chaque siècle, un clan prendra le rôle comme clan principal pour androcée le titre d’empereur. Le représentant des Xiwang et des Lee ne comprenait pas ce fonctionnement mais le représentant des Yaë répondis que leurs roi n’avais pas de descendance et que permettre au clan de gouverné chacun a leurs tours, permettrais au royaume de se renouvelé perpétuellement. Même si c’était très clair pour eux à présent, ils n’étaient pas vraiment d’accord avec ce raisonnement, mais ils acceptaient car c’était le désire du roi qui, les rassuraient en disant que ils y gagneront à la fin. *le maitre d’Anolia c’était permis de clissé quelques mots entre les lignes : « en effet c’était le cas. »*

Plus de 40 ans d’existence, le royaume n’était encore qu’aux balbutiements, il ne cessait de s’agrandir et pour mener cette évolution à bien, le roi choisi le en tant premier clan pour lui succédé : Les Lee.

Deux ans plus tard après leurs successions, Le roi nous quitta de fatigue et de vieillesse. A sa mort, les Lee lui construisaient des temples en son honneur, les Yaë leurs fessaient des statue en son effigie et les Xiwang fessaient perduré la philosophie et la culture du roi.

Quelque années plus tard, l’hors d’une simple chasse, une troupe de chasseurs du royaume fit la rencontre d’autre chasseurs, uniforme et style différent, ces personnes semblais être aussi bien évolué que ceux de notre dynastie. Malheureusement, la rencontre ne s’est pas passé pacifiquement, peu importe qui avez déclenché les hostilité… A ce moment, la Dynastie Lee à un ennemie potentielle. L’empereur Lee envoya des troupe surveillé les environs des terres et les rives du grand lac, Et ça na pas manqué, des retrouvailles avec ces soldat qui semble etre d’un autre empire. Les troupes s’affronte en pensants qu’une simple surveillance préventive se transforme en défense du royaume. Un conflit imminent c’était déclenché et vue par la situation, les généraux du royaume et les généraux ennemies se rencontra. Ils discutaire plus du moins pacifiquement mais les morts des dernières batailles restais dans les mémoires et les compromis était presque perdu d’avance. C’est avec en semblant trêve, nos généraux appris que c’était un autre royaume… Une autre dynastie contre qui ils se confrontais., la dynastie Legùan. La relation entre les Lee et les Legùan était tendue, comme si ils attendais la moindre étincelle pour qu’une guerre éclate. Et cette situation ne s’atténua qu’avec le temps et la succession future des Yaë au trône.
Anolia
Anolia
Sith
Sith

Messages : 53
Date d'inscription : 13/08/2016
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas

Des origines perdu Empty Re: Des origines perdu

Message par Anolia le Dim 17 Fév - 16:24

La Dynastie Yaë

C’est le 2e siècle apres la mort du roi et les Yaë on succedez au trône, metant en place la nouvelle dynastie. Maintenant que les Lee on construis le royaume, il est temps de l’embéllir. Mais avant, les Yaë on un conflit à a résoudre et une paix a instoré.

L’empereur Hsukien Yaë, premier empereur de la dynastie Yaë, avais  tenté de bien faire savoir son opposant l’empereur des Legùan, son désire de faire la paix a mainte reprise, mais celui-ci refusa de craite que ce ne sois qu’un guet-apen. Mais Hsukien ne renonca aucunement à sa paix révé. Les année passe, le royaume brille de beauté, la rivalité avec les Legùan s’appaise mais est toujours aussi palpable. L’empereur Hsukien Pris une décision, puisque l’empereur des Legùan a peur que son hospitalité dissimule une dague, il demanda à ses meilleurs architect de construire une grande barque luxueuse, avec assez de place pour quatre personnes et assez cofortable pour pouvoir profité d’un balade sur le lac. Une fois prète, un message fut envoyer, invitant les deux empereurs a se rencontré sur cette barque au lac avec une personnes de confiance pour qu’ils puisse enfin discuter en face a face. Même si c’était une approche plus directe et qui aurais du moins mettre en confiance son invité, cette audace avais payé. Il accepta de se rencontré.


Des origines perdu Dc5h0j10

Empereur Hsukien Yaë


Des origines perdu Empere10

Empereur Zhong Legùan (sans son tigre bien sur)


Hsukien, accompagné de son général des armé, rejoignis la barque et parti rejoidre l’autre rive pour allais récupérer l’Empereur Zhong Legùan.

Des origines perdu Port_b10


L’empereur des Legùan était lui aussi accompagné par son général et une garde de soldat qui restera au rivage. S’en suiva une balade sur ce grand lac, à discuté d’une trève et des possibilité d’échange et d’union. Les deux Empereurs accepta de faire la paix entre les deux royaume et plus tard, d’unifié leurs deux culture. Ce n’est qu’un peu plus tard que Hsukien découvra que les Legùan son les survivant qui se sont séparé du roi Zhejian lors de la période Noélithique, ce qui éclairci le mystère des personnes dissidantes qui ce sont séparé du peuple.  De Plus les deux Royaume était si proche, qu’ils n’etait séparé que par le grand Lac et les montagne, le lac qu’il renomma « Gonghui » où tout simplement appeler « le lac de l’union ». les deux Empereurs visita avec grand plaisir leur royaume respectif. Celuis des Yaë est sur un lieux dégagé pas tres loin du lac laissant place à une vue sur le paysage manifique.

Des origines perdu Paysag10


Ainsi que celui des Leguan est dans les les montagne, a l’abris des regarde et contruit comme une veritable forteresse, donnant ce sentiment de sécurité, et un habita incroyable.

Des origines perdu Paysag11


Les Yaë on réussi a instoré la paix, une paix qui restera tout le long de leurs règne malgret de grande complication, comme les problèmes météorologique : la Colère de Falleen était de retour, apportant famine et maladie, comme si le hasard se jouais de nous pour nous etre réunie à nouveau. Les deux Royaume s’en sont sortie bléssé mais toujours debout comme a l’époque. Mais cette fois, c’est l’empereur Hsukien qui na pu vaincre cette colère, il nous quitta prématurément, forcant sa jeune sœur a reprendre le flambeau, l’impératrice Yuan, qui accompli son devoir au nom de son frère.

Des origines perdu Dc033z10

Impératrice Yuan


La Dynastie Lee a batti les fondation de notre histoire, les Yaë ont ecarté une guerre par leurs sagesse d’esprit et ont réussi a donné du prestige au deux royaume. Le temps du 3e siécle arrive, et les Xiwang devrons succedez a la volonté du roi. Tout le monde est impatient de voir ce que les Xiwang apporteront au futur. Et ça… C’est notre histoire.
Anolia
Anolia
Sith
Sith

Messages : 53
Date d'inscription : 13/08/2016
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas

Des origines perdu Empty Re: Des origines perdu

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum