Chapitre: La Relève

Aller en bas

Chapitre: La Relève

Message par Bild le Lun 19 Nov - 12:48

La Relève

Correction par Styris Smile

Dans un lit d'hôpital, dans l'ombre, le calme pèse... La sérénité sur le corps inerte de Lexia, ses cheveux roux détachés, seule la voix de Kayla était audible. Elle avait un livre et lui racontait une histoire.

K: Et c'est à ce moment que le Cowboy jeta un paquet de grenades vers la pillarde au chapeau badass qui s'écria "Oh merde !" puis boum ! Son robot et elle, totalement niqués, attachée, elle ne fit que constater sa défaite face au Cowboy... QUOI ?!! C'est fini ?! * le livre était arrivé à la fin, elle soupira devant la page blanche * Bon, enfaîte la fin... * toussote * Elle se libéra de ses liens, remis son chapeau, mis une droite dans la face à cet abruti de Cowboy barbu, récupéra la caisse et paf ! Elle a gagnée, voilà, fin ! * refermant le livre, le jetant d'un geste las dans la cheminée encore ouverte * Voilà, bon… On s'éclate, hein ? Pas vrai Lexia ? Tu sais que si tu te réveille tu auras… Des délicieux cookies.. Que j'ai fais en plus, enfin c'est Tony, mon droïde qui l'a fait, mais l'intention était bonne !

A côté de Kayla se trouvait une canette, du Red Bild, elle l'a fixa, "Red Bild donne des ailes", elle pensait à ce que sa mère biologique lui avait répétée, elle tourna sa tête vers l'étagère, fixant le chapeau de Cowboy de Wedge.

K: Il est vrai qu'il y a peu, j'étais comme cette nana au chapeau, n'est-ce pas Cowboy ? Lorsque l'on avait treize ans, du moins.. Quand j'avais cet âge, tu m'as ouvert à ton monde, et depuis, je ne l'ai jamais quitté. Puis.. Ce bébé, tu sais, je trouve ça drôle le parallèle : une nana en mode Cowgirl avec un fusil et un robot à tout faire, je crois bien qu'avant de connaître tout ce monde je pouvais m'identifier à elle.
Car quand on était ensemble Wedge, on s'est sortis de la galère. Bien sûr, il y a eu de la casse, on a souffert, on eu faim et froid, mais je ne pleurais jamais, je n'arrivais pas à être triste. J'aimais vivre au jour le jour, me sentir vivante, être fraîche comme la rosée du matin, être aussi teigneuse que la tempête, mais depuis, je t'ai perdu, j'ai perdu mon père et sincèrement… J'aimerais perdre ma mère.. Cette sale pute de merde, elle débarque et me traite comme si je ne valais rien, comme si j'étais une connasse qui avait disparue toutes ces années pour ne rien faire. Elle oublie que c'est elle cette connasse, moi, j'ai sauvé Lexia, Kamako, Delthea et tous les exilés. Je n'étais pas seule c'est vrai, mais j'ai mise ma vie en jeu. Puis toi...Tu es revenu le jour où tu croyais m'avoir perdue, tu es plus que de ma famille Wedge, je rêverais tellement de te serrer dans mes bras, on n’aurait pas dû être séparés par la vie, aujourd'hui encore, je ne veux pas te dire adieu, désolée.

Elle soupira encore, se levant, prenant le chapeau, elle le déposa sur la poitrine de Lexia. Elle désespérait... Dans l'après-midi, Leena avait fais un rituel, Kayla avait la crainte que malgré le travail fournit, elle ne se réveille pas… Le stress, elle voulait s’assurer de son réveil.

K: Je trouverais la solution petite sœur, comme je l'ai toujours fais, prend soin de ce chapeau pour moi.

Elle s'approcha de la porte, se stoppa, une gouttelette brillait sur son front, elle se raidit, silencieusement, un appel de détresse dans son esprit, elle se tourna lentement, son regard se posant sur les yeux fermés de Lexia, son visage d'ici paraissait comme un appel à la mort.





K: 30%… Tu ne mourras pas comme ça..

Elle s'approcha lentement du lit, serrant les lèvres, d'un regard vide et triste, une larme avait coulée le long de sa joue gauche.

Elle leva les yeux, une maudite caméra de sécurité, rien de tel pour briser l'intimité, Kayla abaissa son regard, se déplaçant, elle se baissa, elle embrassa le front de Lexia.

Puis… Rapidement elle retira ses perfusions ! Rejetant l'appareil respiratoire au loin, elle poussa le lit, se mettant derrière et se mit à le pousser, difficilement, elle atteint le couloir, poussant le lit, alors qu'un médecin incrédule sortit d'une pièce adjacente, levant les mains.

Mais que faites vous ?!

Elle se mit à courir, et en passant à côté du médecin, son poing gauche vint défoncer la mâchoire du type qui s'écroula au sol.

K: Mes règles, mon poing, ta gueule, connard !

Elle tourna, un escalier...

K: Bon.. * le bruit d'ouverture des portes alertèrent de l'arrivée de renforts* Tant pis, tu ne m'en voudras pas.

Elle poussa le lit, grimpant dessus, prenant une position de surfeuse au dessus de Lexia, alors qu'elle s'accrochait à un montant pendant qu'elle dévalait les escaliers !

En bas de la pente, l'agent de sécurité en chef prit les commandes du groupe de trois intervenants.

CS : Allez ! On monte ! Pas de quartier, elle ne passera pas !

Il se mit à courir, montant les escaliers, suivit de ses trois assistants, puis trois secondes plus tard...

CS : Allez! Vite vite ! Descendez !

Enjambant les escaliers pour descendre, fuyant le lit infernal..

Le lit arriva en bas des escaliers.

K: Ahhh !!! Attention la tête ! * fermant les yeux *

Puis plus rien, aucun bruit de choc, elle ouvrit d'un air perplexe son œil droit, le lit était stoppé, puis l’œil gauche, en face d'elle, son droïde, Tony.

T: Mes salutations, salut maîtresse !
K: Hey.. Ça va chou ? Aller, on se casse.

Tony jeta un fusil à répétition à Kayla, elle le chargea immédiatement, alors que Tony se place devant le lit, son bras gauche laissant paraître un petit blaster, alors que sa main droite lui servait à tirer le lit, ils avancèrent, à grandes enjambées vers la sortie !


Le médecin assurant la surveillance Lexia se mit en barrage, tendant ses mains vers elle.

M: S'il vous plaît ! Arrêtez ça !
K: Bougez de mon chemin docteur !
M: Écoutez ! Je veux son bien, je veux la protéger !
K: Très bien, vous avez dix secondes !
M: Quoi ?!
K: Dix !
M: Vous...Vous êtes sérieuse ?
K: Neuf !!
M: Très bien, très bien, nous...Avons des traitements bien plus sûr, on peut tout donner pour elle, lui faire gagner des années de vie.
K: Huit !!
M: Écoutez moi..
K: Sept !!
M: Cessez-donc ! Nous sommes dans le même camp, nous voulons la sauver, vous savez, si vous la laisser, je passerai tout mon temps ici, je donnerai tout mon temps pour la sauver, écoutez...Je tiens à elle Kayla, comme je tiens à vous… Comme je tiens à vôtre père.. Alors s'il vous plaît, je vous en prie, laissez-moi vous aider.

Un silence s'installa...Laissant Kayla silencieuse, en pleine réflexion, le médecin ému.. Elle releva la tête lentement.

K: Zéro !!

Elle s'avança, tira, tout en continuant à avancer, elle enchaîna les tirs, jusqu'à être à sec.

K: Si tu aurais voulu l'aider, tu l'aurais déjà fait, elle ne mourra pas, pas comme mon père, pas comme mon frère, pas comme Wedge.

Elle fit un signe de tête à Tony, celui-ci se plaça derrière le lit.

T: Maîtresse..
K: Quoi encore ?!
T: Nous allons.. La perdre..
K: Non.. Non.. Ferme là !
T: Il lui faut un respirateur, d'urgence.
K: Non, on en trouvera ! Allons y !

Ils sortirent de l’hôpital à grandes enjambées vers la forêt, le groupe alla se réfugier à l'endroit que Kayla connaissait le mieux..

Une dizaine de minutes plus tard, Kayla était à la cabane qu'elle avait faite avec Wedge il y a des années.

K: Voilà.. Ici, on pourra avoir nôtre solution. * Elle se mise assise sur un tronc qui avait chuté, alors que la pluie commençait à tomber * Ils veulent prendre des risques avec elle, et cela n'est pas permis, je ne le permet pas !



Elle resta silencieuse un moment, assise, puis… Elle se leva, visant d'un bout à l'autre ! Elle était suivie, un poursuivant ? Un animal ?

K: Sortez de là, où je vous plombe !
A: Ne tire pas !! Je me montre !

Aya sortit des fourrées, les mains vers le ciel, suivie de Keyla Sham.

A: Qu'est-ce..
K: Je la protège, comme on est tous censés faire !
KS : Tu as surtout perdu la tête ! Tu prouves encore une fois que tu es à l'Ouest.
K: Et quand je vais exploser ta cervelle ! * Elle pointa son canon vers sa mère, mais Aya se mis devant *
A: Non ! Personne ne tire sur personne ! C'est de la vie de Lexia qu'on parle !
KS : Oui, çs vie ! Que tu es entrain de lui retirer pauvre folle ! Maintenant écarte toi d'elle, tu as assez fait de mal !
A: Arrête ça bon sang.. * Elle mit ses mains en évidence, s'approchant de Kayla, sa réponse fut aussi sec, elle tira, devant le pied droit d'Aya *
K: J'ai dit, que j'ai trouvé la solution pour Lexia ! C'est moi qui ait la solution !
A: Ah oui ?!! Elle est où ?! Hein ?!! ELLE EST OU ?!!! Cette foutue solution ?! Il y a juste nous ! Sous la pluie dans la forêt ! Et toi ! Qui a perdue la boule ! Maintenant arrête ça !! Abandonne !

Kayla hésita puis...Baissa son arme, laissant Aya et Keyla Sham s'approcher, Aya se dirigea vers Lexia, s'approchant de la personne qu'elle jugeait comme morte désormais, soupirant de tristesse, posant sa main sur le front de Lexia, alors que Keyla Sham vint face à Kayla.

KS : Tout ça, c'est de ta faute, absolument tout.

K: Tony !

D'un arbre, embusqué, le droïde se jeta, couteau à la main, saisissant Aya bien avant quelle puisse répliquer, bien qu'elle ne semblait pas vouloir le faire, alors que le droïde conservait son couteau sous la gorge, Keyla Sham saisie l'arme de sa fille, la prenant en bouclier.

KS : Lâche boîte de métal ! Je la plombe.
K: Tony, n'écoute pas..
KS : Tu es sûr de toi boîte de métal ?
T: Déclaration, allez vous faire mettre.
K: Et toc !

Du fond, on entendit.

KS-OS : Détruire buzz l'éclair, détruire buzz l'éclair, affirmation, protocole d'assassinat actif, cibles acquises.
Ks : Tu en as combien des comme ça ?
K: Bien plus que tes neurones puissent en compter.

Kayla d'un geste habile fit demi-tour sur elle même, dans le même moment de son côté Aya réussie à se dégager du droïde, prenant son blaster, visant Kayla qui venait de prendre Sham enotage.



K: Retournement de situation. * elle ressentie un mal de ventre * Bordel..
A: Kayla, tu sais ce que tu fais, c'est de la folie.
K: Je sais ce que je fais Aya, fais moi confiance.
A: C'est de la vie de Lexia qu'on parle ! Pas d'un prêt immobilier !
K: Fais moi confiance.. * d'une voix plus sereine *

Aya relâcha la pression sur son arme, faisant redescendre le canon, sous le regard désapprobateur de Sham.

A: Tu sais que pour moi tu es ma fille Kayla, mais j'ai du mal à comprendre.
K: Tu comprendras, je ne suis pas devenue folle, je n'ai jamais étais si proche de me retrouver.
KS : De te retrouver au cimetière !

Sham se jeta sur sa fille, la faisant basculer dans une petite descente de terre, elles la dévalèrent toutes les deux. Sham tentait de maîtriser Kayla, alors que celle-ci ne lui laissait pas le moindre espace pour placer le moindre coup de poing, alors qu'elle continuaient de descendre, sous risque de heurtés une racine ou un tronc d'arbre.

Aya arracha une écorce d'arbre et se jeta dans le précipice, deux pieds sur l'écorce, comme si elle faisait du surf.

A: Oh merde !

Enfin arrivées en bas, Kayla repoussa Sham contre un tronc d'arbre, cherchant désormais à prendre la fuite, Sham voulue la suivre mais Aya se jeta sur elle, lui faisant un plaquage à la volée, la maintenant au sol.

KS : Laisse moi !
A: Sûrement pas !


Dans les hauteurs, Tony et Ks Os s'étaient réunis, proches de Lexia, alors qu'une loupiote se mit à clignoter au niveau de la « tête » de Ks Os. Tony se tourna vers Lexia.

T: Affirmation, ils sont arrivés.

Une lumière intense illumina toute la zone, le bruit de propulseurs se fit entendre, un vaisseau se trouvait au dessus d'eux, il resta en mode stationnaire un instant puis… Commença à entamer sa descente.

En bas, Sham se débattait.

KS : Lâche moi !
A: D'accord !

Aya la relâcha.






A: Et là tu vas faire quoi ?! Tu vas tenter quoi ?! Hein ?!
KS : Laisse moi y aller !
A: NON !!!
KS : Pourquoi ?!!
A: Parce que je t'aime ! Je t'aime imbécile ! * posant ses deux mains sur les joues de Keyla Sham *
KS : Tu..Tu m'aimes ?
A: Oui, je t'aime !

Keyla Sham vint embrassée Aya, les deux, toutes aussi surprises, s'embrassèrent à nouveau alors qu'au dessus d'elle, le vaisseau passa à toute vitesse. Les cheveux mouillés, la peau fraîche, se tenant dans les bras, elles levèrent les yeux au ciel, alors que la pluie tombais a fines gouttes sur leursvisages.

A: Elle avait raison, elle avait vraiment la solution, ta fille avait la solution.
KS : Oui, je crois bien.
A: Viens par là mon amour. * venant l'embrasser *

Kayla s'était réfugiée sous un morceau de terre, au départ d'un ruisseau, quand le vaisseau se stoppa au dessus d'elle, celui-ci se posa, en moins d'une minute, elle était à bord, et le vaisseau reprit son envol pour une destination inconnue.

Le noir, le plus intense, puis l'aube et enfin, une lumière intense, le noir, la lumière, elle clignait des yeux, se réveillant lentement, le visage de Kayla au dessus d'elle.

K: Je t'avais dis, je te sauverais Lexia. * le sourire aux lèvres * Tu es vivante. Repose toi. * venant l'embrasser au niveau du front *

Lexia, toujours affaiblie, posa ensuite son regard sur un homme en retrait.

Zax : A ce que je vois, je ne pilote plus aussi mal qu'avant.
K: Tu t'es bien amélioré depuis la dernière fois que l'on s'est vus.
Zax : Oui, et à vrai dire, c'était plus facile que la dernière fois, malgré la météo compliqué, ce n'est pas mon premier sauvetage sur Adumar. * il ricana *
K: Merci Zax, tu fais du super travail...

La porte s'ouvrit, un homme plus âgé, dans une tenue militaire, comme Zax, mais avec bien plus de galons se présenta, suivi d'une sorte d’extraterrestre, inconnu au bataillon.

Zax : Général ?
G: Rompez sergent, vous voilà saine et sauve, jeune Yaë Vocage Dixon Zone.
K: Zone aurait suffit. * Elle dévisagea l'Alien *
G: Vous ne reconnaissez pas le sauveur ?
K: Je n'ai jamais rencontrée cette espèce d'alien, je ne sais même pas ce..
G: Hé bien, pratiquement personne n'en a jamais rencontré mademoiselle Vocage, je vous présente Tibuu (se dit Tibou), c'est un Whills, l'espèce forceuse la plus puissante de toute la galaxie, il a pu confirmé que le sort a bien fonctionné.
K: Bien, je vous remercie pour tout.
Z: Comment à t-il pu la sauver ? Je veux dire, la force ce n'est pas un équilibre, pour la vie il faut la mort ?
K: En effet, le forceu à pu utiliser l'acceptation de la mort de mon frère pour sauver ma sœur, bien qu'il ne l'avait pas accepté pour la sauver initialement, mais pour sauver quelqu'un d'autre..
Zax : Je vois..
K: Attendez...Je viens de comprendre, ce n'est pas le premier sauvetage sur Adumar ?

Zax se mit à sourire, bras croisés, il regarda le général, d'un air las, le général fit un geste de la main.

G: Accordé..
K: Hum ?
Z: Suis moi Kayla, je dois te montrer quelque chose. * Elle semblait mal à l'aise *
Z: Ne t'en fais pas, tu as un proche qui va veillé sur ta sœur.

Un bruit de chasse d'eau s'entendit dans toute la pièce.

H: Merde...Ils auraient pu faire des chiottes plus large, il me fait galérer ce PQ !

La porte coulissa, dévoilant la masse de Hellyak, sous le sourire de Kayla, il haussa les épaules, sourire aux lèvres, tirant une chaise, se mettant assis à côté du lit de Lexia.

H: On en était où ? Ah oui ! Le fameux 48 ème classico entre les vers de chairs et chiens grenouilles, ce match, un délice Lexia, tu n'en rateras pas une miette.. * Lexia fit de gros yeux, le supplice venait de commencer, sous un léger rire de Kayla qui remarqua tout ça *

Zax prit la main de Kayla pour l'emmener là où il souhaitait, le Général regarda Hellyak.

G: Ah ! Ne vous en faites pas, il est gay.
H: Il a intérêt. Bon Lexia ! A nous deux et ce fameux match !

Zax emmena Kayla dans une autre pièce, une autre chambre, là, se trouvait de nombreux blessés, aucun ne semblait venir d'Adumar, alors quils arpentaient les rangées, ils s'arrêtèrent.

K: Je savais qu'il ne partirait pas sans dire au revoir.

Sur un lit plus loin, branché à de nombreuses perfusions, couverts de bleus, hématomes, Wedge avait les yeux fermés, son état était stable.

Kayla vint déposer le chapeau sur la poitrine de son ami d'enfance.

K: Je te ramènerais à Delthea mon vieux, tu vas en prendre une derrière les étiquettes. * Encore ce mal de ventre * Arggh...
Zax : Kayla ?
K: Argghhh..
Z: Un médecin !!

Elle tomba dans les vapes..








Elle se réveilla, à son tour sur un lit, mais absolument pas dans une chambre classique, Hellyak était à côté d'elle, des médecins autour.

H: C'est tellement bien !
K: C'est qui tout ce monde ? On est où ?
H: Hé bien, en salle de travail ! J'ai tellement hâte.
K: Mais.. Ça fait pas si longtemps que je suis enceinte..Ah moins que..Piët...Non..Non..Non..
H: Eh bien, qu'est-ce qu'il y a ? essaye de te détendre.
K: C'est les médecins qui t'on dit de me dire ça.
H: Non, je me parlais à moi même.
K: Ah..Ouf..Hellyak..Tu sais, on a eux des relations..
H: Oui.. Normal.
K: Eh bien, ça fait un moment déjà..
H: Oui.. Longtemps même, tu sais c'est logique que je sois le père.
K: Oui sans doute, tu es le père, mais.. Je stresse.. Tu sais avant j'étais avec Azy… Et a l'époque j'étais triste et Piët aussi.. Alors tu sais on a … Mouillé nôtre chagrin… Ensemble tu vois..
H: Oui, oui, vous avez pleuré ensemble, rien de plus !
K: Non mais..
H: Kayla, j’ai compris qu'ils avait trempé le biscuit ! Je ne veux juste pas savoir…
K : …
H : Trop tard, j'ai la scène en tête !!!!
K: Oh non..Hellyak.. Écoute, il est juste possible, mais c'était qu'une fois, et avec Azylum on a rien eu, je crois, putain ! Je stresse !
H: Kayla ?! Souffle.. Souffle.. Souffle..

Kayla souffla rapidement.

H: Écoute, on s'en fout, totalement, c'est nôtre enfant, c'est clair ? On s'en fout, totalement, on s'en bas les couilles, je vais être père Kayla tu te rend compte ?! Je vais être père !

Lui offrant un baiser avant que le travail commence..

Quelques jours plus tard… Désert de Kasselri, Tatooine, une musique… Country Road raisonne ! Sur le dos d'une sorte de cheval, au couché de soleil, on peut apercevoir les cheveux blonds de Kayla, chapeau sur la tête, fusil et sabre laser sur le côté de l'animal. Alors qu'un filet retient un crâne de droïde, un bras et de nombreux atouts de son corps, l'animal avance dans une destination inconnue. Une rousse, Lexia, la rejoint, elle même sur le même type d'animal, lame dans le dos, elle vint se placer à côté d'elle. Alors que Tony et Ks Os eux aussi arrivèrent avec leurs montures, la vapeur d'un train de marchandise au loin se propageait.

K: C'est le jour de paye.
avatar
Bild
Dirigeant D'Adumar
Dirigeant D'Adumar

Messages : 117
Date d'inscription : 12/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum