Lexïa, la Corsaire (Rp)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lexïa, la Corsaire (Rp)

Message par Invité le Jeu 25 Aoû - 0:50

Histoire De Lexïa

Intelligente, Malicieuse, Belle, Joueuse, Arrogante ou encore opportuniste pourraient décrire la jeune Lexïa.

Lexïa est née sur Rishi, fille d'une famille de pirates, elle vécue l'abondant assez traumatisant à l'âge de 8ans, elle fut vendue à un pirate nommé Otto, l'objectif d'Otto était de trouvé des danseuses pour servir de personnel aux hutts, la jeune fille était toute désignée.

Au moment de l'embarquement trois hommes vêtu de tenues noir de haut en bas arrivèrent à bord de speeders, ils attaquèrent les hutts, un homme se démarqué des autres, il avait une vibrolame, il manié si bien son arme qu'il arrivé découpé des gardes hutts, un, puis deux, puis trois, on ne comptait plus les adversaires découpés par sa lame, l'homme était aussi plus âgé, il devait avoir la soixantaine d'année, il s'empara de la jeune fille après avoir égorgé Otto puis l'emmena avec lui sur son speeder.

13ans passèrent et l'home n'était plus un mystère, il avait adopté la jeune fille, l'homme en question était un ancien pirate, il fut une légende dans le milieu, cet homme est Orson Dixon, il est un des seul pirates à avoir réussit à voler un croiseur impérial, enfin il n'était pas seul, il était toujours accompagné de son groupe de pirates, ils étaient toujours présent à la cantina du coin, ils rigolaient en racontant une énième fois les exploits du bon vieux temps.

L'homme aimé Lexia comme sa fille, cet homme avait toujours était seul, il n'avait pas de fils ou de fille à qui léguer son héritage, mais enfin il avait la jeune Lexia qui ferai vivre l'héritage du vieux pirate plus longtemps. Il lui appris à manipuler la vibrolame, il apprit à la jeune fille ses tours les plus élaborés, il lui apprit à jouer sur ses avantages, et depuis ce jour elle fut une très grande manipulatrice.

A l'anniversaire de ses 23ans, la jeune fille reçue la vibrolame en héritage, Orson sentait la mort se rapprochait, lui transmettre la vibrolame était émotionnellement très important pour lui, il lui donna comme héritage, il lui donna une petite bourse de crédits, et lui demanda de prendre son envole, se qu'elle fit.

Elle fut remarqué par la légion Zérek assez rapidement, la jeune femme eut le malheurs de voler le sabre laser dans la chambre funéraire d'un ancien Seigneur Sith, la Générale Silmargamma l'aperçue avec le sabre laser pendu à sa cuisse, elle subtilisa le sabre laser et maîtrisa Lexia sans trop de problème, la générale décida de lui donner sa chance dans la Légion Zérek, Lexia était fut comblée de joie de voir sa vie prendre un sens...et aussi de ne pas avoir sa main coupée.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lexïa, la Corsaire (Rp)

Message par Invité le Lun 29 Aoû - 12:19

Histoire de Lexïa:
Episode I: Berceau Indiscipliné

Introduction:

Il y a bien longtemps dans un galaxie lointaine...très lointaine.

Vingt-trois ans avant la victoire de Zakel, le conflit entre l'empire et la république fait rage, mais dans la bordure extérieur les seuls conflits sont les confrontations entre les multiples gangs de la bordure extérieure, la faim, la soif, la mort est plus que jamais présente sur la planète pirate Rishi, la république envoi un détachement de troupe pour la plus grande opération militaire contre la piraterie sur un territoire extérieure n'appartenant pas à la république...


1. La naissance de l'indisciplinée

  Huit heure trente du matin, c'est la que commence l'histoire, Rishi est au bord de l'implosion, une révolution d'esclave a éclaté, la police de Rishi est débordée par des hordes de révolutionnaires assoiffés de sang, parmi eux des pirates, des esclaves, des commerçants, des assassins, des pilleurs, des violeurs mais derrières toutes ses personnes se cache des anarchistes, certains interdit de séjour sur toutes planètes civilisées.

  Une femme d'une quarantaine d'année se présente accoudée à son mari, elle va bientôt donner naissance à sa fille...

Secrétaire: Ce n'est pas possible, tous les médecins sont partis.

Femme: aidéz moi je vous en prit !

Les cris et les pleurs s'arrêtèrent quelques instants le temps d'entendre des bombardier attaquer le commissariat, la prison, et le refuge ainsi que l'hôpital, Une voie de droïde crieur brisa le silence suivant les explosions.

Droïde: C'est fait !!! Rishi est libre, les prisons sont vides et les gardes abattues, vive la révolution !!!

[/i].... La femme réussit à donner naissance à sa fille, mais elle y perdit la sienne dans un bar à moitié sous les décombres...

2. La durée d'une révolution

  Huits ans maitenant que la révolution dure, Rishi est en ruine, Lexïa et son père Kanan trouvèrent refuges dans les ruines de l'ancien marché populaire. Kanan ne s'empêcha de lâché quelques larmes.

6]]Lexïa: [/b]Papa pourquoi tu pleurs ?

Kanan: Pour rien, mais c'est ici que j'ai vécu certains des plus beaux moments de ma vie, et te voir obligé de fuir de décombre en décombre, je suis désolé de voir ce qu'est devenu Rishi. *se baisse pour se mettre a hauteur de sa fille, lui prend les mains, lui glisse un collier dans la main, avant de lui refermer sa main*.

Kanan: C'était à ta maman, il t'appartient, et tu l'exhibera avec fierté dans les rues, mais loin très loin d'ici, tu grandiras, et tu seras belle et rayonnante, je te le promet.

3. La maladie de la révolution

  La révolution ne cesse jamais, les renforts républicains endigueraient définitivement la révolution, l'ordre 19.12 fut tombé, les soldats devaient évacués les femmes et les enfants, des raids militaires eurent lieux dans la ville, des soldats républicains trouvèrent Lexïa et son père, ils les emmenèrent dans une zone sécurisée, là bas les attendaient un vaisseau de transport.

Soldat: Que les femmes et les [i]enfants !

Les hommes furent mis à part, là bas les attendaient des uniformes et des armes mal en point, les soldats arrachèrent la fille de son père.

Kanan:
Non !!!

L'homme arracha le blaster à un soldat avant de le mettre chaos avec un coup sur le crâne. Il visait le soldat qui retenait sa fille.

Soldat: Espèce d'idiot on lui donne une chance...

Colonel: rendez lui sa fille s'il compte pourrir ici.

Un jeune soldat viser l'homme, le bruit de réacteur brisèrent l'effet de sérénité, le soldat appuya sur la gâchette sans se rendre compte de son geste, il touche Kanan en pleine poitrine. La fille couru trouvée refuge auprès de son père, tous les gens males en points avaient crées un attroupement au tour de l'homme et sa fille.

L'homme était condamné mais il respirait encore, soudain la foule s'écarta pour laisser place à un homme d'une soixantaine d'année, bien en point, il avait une démarche de cow-boy, ses bottes claqués sur le ponton, un holster retenait son blaster qui pendait à sa cuisse, plus un bruit ne pouvait interrompre se moment, l'homme avait la bouche fermée, son regard était précis sous son chapeau.

Un autre homme prit la fille dans ses bras pour la retirer du corps de son père et l'écarté de la scène, la fille était dans les bras de l'homme, les larmes coulées.

 L'homme s'était enfin arrêté au dessus du corps de Kanan, Kanan avait les yeux ouverts, tournés vers le ciel.

 L'homme dégaina lentement mais surement son blaster et le pointa sur au dessus du crâne de l'homme allongé...

Homme: [i]Je suis désolé, mon frère *appuya  sur la gâchette, laissant place à un tir de blaster qui tua l'homme immédiatement l'homme allongé au sol*.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lexïa, la Corsaire (Rp)

Message par Invité le Lun 29 Aoû - 12:20

[/i]4. Espoir

  L'homme avait quelques larmes qui coulés de ses yeux, il prit la jeune fille après avoir rangé son blaster, la foule avait laissé un trou pour qu'il puisse passer, elle était dans ses bras, la tête sur son épaule.

  L'homme la ramena chez lui, c'était un vieille ferme agricole, seule la maison principale était encore debout, le bois n'était plus très jeune, tout comme son propriétaire.

L'homme emmena la fille dans la chambre d'ami, il la enroba dans une couverture, il s'assit au coin du lit, et lui dit quelques mots.

Orson: Je m'appel Orson...Orson Dixon, j'ai entendu ton papa la dernière fois, et j'honorerai sa promesse, tous ce qui est à moi et à toi, je connais ton prénom, ton père... était un de mes allié les plus chères, mais aujourd'hui tu seras obligée de subir cette épreuve, je te sortirai de là.

5. L'inquisition

 Les combats durées loin de la maison, Lexïa avait Douze ans maintenant, elle était déjà très belle, Orson lui ache...volé des instruments de beauté, l'homme voulait plus que tout respecté sa promesse, Ils étaient dans le jardin, cela faisant déjà quatre ans qu'il lui apprenait à manipulé une vibrolame.

 Ils rentrèrent, c'est à ce moment qu'ils regardèrent les trophées sur les murs, la plupart étaient des armes et des casques volées à des soldats par la jeune fille, sur le mur était accroché un diplôme universitaire, la seule université encore en marche, le certificat décerné " Diplôme supérieur obtenu avec mention par la titulaire Lexïa Dixon*.

6. Fin d'une révolution.

La jeune fille avait ses dix-sept ans dans la poche, elle souffla les bougies gâteau que lui avait préparé Orson, il avait du mal à marché, il était constamment assis sur une chaise, il lui donna sa vieille vibrolame de pirate. Elle l'aida à se relever, il s'accouda à elle, ils s'enfoncèrent dans la forêt, là ce trouvé un vieux vaisseau, voler à un jeune sith avant leurs rencontre.

Orson: Il est à toi, il est temps pour toi de prendre tes ailes.

Lexïa: ma vie est avec toi à la ferme Orson, comment vas tu faire pour les bêtes, et pour toi, tu n'es plus en état de marcher.

Orson: Cet après-midi j'ai vendu les bêtes, j'ai glissé les crédits à l'intérieur de la navette ils te serviront à prendre ton envole, Lexïa écoute moi... j'ai était un pourri toute ma vie, ces dernières années étaient les seuls années qui ont comptaient dans ma vie, c'est de tenir la promesse envers ton père, moi, tu as permis à trouver une raison de vivre à un vieille homme. Part Lexïa et surtout ne te retourne jamais, et n'oublie pas que je t'aimerai toujours même quand le temps m'aura emporté.



Lexïa: Je t'aime papa * se jette dans les bras d'Orson, le serrant le plus fort possible tout en pleurant*.

 Orson ne retenu pas ses larmes, il lui demanda de se méfié de la république. Elle alla à bord du vaisseau, puis s'envola dans l'immense vide spatial...[/i]


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lexïa, la Corsaire (Rp)

Message par Invité le Mer 7 Sep - 19:03

Histoire de Lexïa
Episode II: Nouveaux Horizons Galactiques

 Introduction:

Il y a bien longtemps dans un galaxie lointaine...très lointaine.

  Quelques semaines après le départ de Lexïa pour de nouveaux horizons, la guerre fait toujours rage sur Rishi, les révolutionnaires se battent avec leurs derniers moyens de rivaliser face à des soldats de la république très affaiblis par la guerilla qui dure depuis plus de vingt-ans, la révolution du *petit* peuple est sur le point de s'achevée par l'arrivée de renforts de la république, Le lieutenant-Colonel Rycern débarque avec ses troupes en canonières sur la planète pirate, cette histoire se passe six ans avant les évènement amenant à la mort du Seigneur Bildrsok...

I. La Révolution Rouge

 Il était 23 heures sur Rishi, il faisait nuit, les flammes d'une carcasse de transporteur républicain éclairait l'homme qui donné un discours...

Chef Révolutionnaire: C'est l'alarme, ce soir l'ennemi connaîtra le prix du sang et des larmes... La mort nous attends probablement pour la plupart d'entre nous, mais nos actions ne seront pas veines, brisons les barreaux des prisons, allons y !!  A l'assaut.

 Les révolutionnaires équipés de lances et piques de récupération et de Blaster récupérés sur des cadavres de soldats se rendaient à l'assaut de la dernière zone républicaine.

 Au même moment dans le camp de la république, dans le hangar à vaisseau de fortune le Lieutenant Rycern était assis sur un tonneau lui servant de chaise, il était parmi les seuls soldats à avoir e armure intégrale, il regardait une petite photo de sa femme et de son fils, il se rappelait de tout les bons moments.

 Des soldats de la républiques également entièrement équipés se placèrent derrière lui en colonne, un peu désordonné, la fatigue les touchés, il posés les canons de leurs armes sur leurs épaules, le manque de sommeil et de vivre les atteignaient autant que la misère et la crasse de la révolution, soudain l'alarme retentit, le lieutenant Rycern resta stoïque, il prit son temps avant de prendre son casque et le posé sur sa tête masquant ainsi son visage, ils se précipitèrent à l'extérieur, un combat frontal et sanglant faisait rage.  

 II. Nouvelle vie

 Lexïa naviguait dans l'espace, son vaisseau était vieux et usé, mais il tenait le coup... jusqu'aux premiers problèmes techniques qui paralysaient le vaisseau.

 Alors qu'elle tentait bien que mal de réparer la faille, elle entendit un bruit, le vaisseau n'était plus stable, elle était prise dans la toile d'un rayon tracteur, la coque laissait place à un énorme colosse de métal, l'ombre dégagé par le croiseur plongea la navette dans le noir.

Le bruit de la porte cédant sous les explosifs tétanisèrent la jeune femme, des soldats en armure noirs se présentèrent face à elle, sans qu'elle ne puise réagir le premier lui donna un coup de crosse du blaster pour lui faire perdre connaissance, à son réveil elle se trouvait installé dans une salle assombrie dans une prison qui était entouré par un chant de force rouge, un lieutenant arriva dans la salle, il était entouré par deux soldats en armures qui restèrent à l'entrée de la salle, il ouvrit la prison.

Lt. : Ou à tu dénichées le vaisseaux.
....
Sans réponse le lieutenant sortit une matraque de métal, il commença à cogner la jeune femme, c'est quand il s'arrêta qu'il décida de reposer sa question.

Lt. : Ou a tu trouvée se vaisseau !!

Lexïa: Va te faire mettre conard.

Le lieutenant leva son bras pour recommencer, à ce moment là il sentit son poignée craquer et subtilisé, l'inquisiteur Ovidius était posté derrière lui, il lui broyé la main, le lieutenant bascula en arrière tout en perdant l'équilibre, il ne voyait que le masque de l'homme vêtu d'une armure d'ermite sith.

Ovidius: Lieutenant, j'emporte la prisonnière sur la plateforme d'invasion.

Lt. : Sous quel autorité ?

Ovidius jeta un holo-communicateur au sol, ce la l'activa et laissa place à l'image d'un sith, son respirateur caché la plus grand partie de son visage, le lieutenant fut étranglé et abattu sur le coup, l'hologramme se tourna vers l'inquisiteur.

Bildrsok: Emmenez là dans la cellule A8B14 dans le quartier de faible sécurité.

Ovidius: Ce sera fait mon seigneur.

III. Révolution Achevée

(L'ambiance Fallout 4-Inon Zur vous mettra d'accords)

Alors que des combats sanglants continués de faire rage, un bruit de réacteurs stoppa les combats, les révolutionnaires et républicains, levèrent les yeux aux ciels, personnes ne comprenaient ce qu'il se passé, des foules de fuyards se formèrent, d'autres gardaient la bouche ouverte les yeux vers le ciel, une immense plateforme survolée la capitale, les réacteurs de celles-ci ne faisait sortir les gens de chez eux, la voix d'un haut parleurs percuta dans les oreilles des citoyens.

Bildrsok: Habitants de Rishi, nous sommes l'empire galactique, nous sommes la dans une opération de destruction de l'envahisseurs républicain, par conséquent nous utilisons les accords 83-6yxb de l'étoile du néant nous permettant de nous opposer militairement à une force d'invasion majeure qui bafoue le traité de Voss sur le droit de neutralité des systèmes non-affiliés, veuillez ne pas gênaient nos opérations.

  Des milliers de vaisseaux de combats descendirent de cette héliport, les vaisseaux ciblèrent toutes les positions de la république, ils volés bas pour toucher les soldats de la république, Bildrsok était sur un ponton d'observation, il avait les mains dans le dos et regardait ses vaisseaux massacrer la république, il souhaita voir la prisonnière qui de sa cellule aurait tout vue et tout entendue.

 A l'arrivé de Bildrsok dans la prison il vit que la cellule était vide, un soldat chaos qui s'était fait voler ces vêtements, l'holo avertit Bildrsok qu'un vaisseau tentait de sortir du hangar le plus proche sans autorisation, les canons détruisirent le vaisseau, Bildrsok était déçu mais il avait eu le temps de trouver toutes les informations qu'il cherchait, ll se posta proche des capsules de sauvetage pour vérifier que personne ne se trouvait à l'intérieur, il était accompagné de plusieurs soldats, aucune capsules manqués, il retourna sur la pont de commandement, il voulu porter la main à son sabre laser, il avait disparu, il se précipita vers les capsules qui venaient d'être largués, Bildrsok hésitait entre la colère d'avoir perdu la prisonnière et un fou rire de s'être fait volé son sabre laser...


IV. Adieu Orson


  Alors que des vaisseaux de transports de troupes ce posés aux quatres coins de Rishi le Lieutenant-Colonel Rycern prit la fuite de la base centrale dans laquelle il était le seul survivant, après trentes minutes de courses intensives, il trouva refuge dans une vieille maison, il défonca la porte dans la précipitation il passa devant une chaise à bascule, il ne remarqua pas la silhouette d'Orson portant un blaster dans la main droite.

Orson: Arrête toi trou du culs, connard de républicain de merde, vous l'avez dans le fion avec l'arrivée de l'empire

Rycern: Ce n'est pas ton combat vieillard, pose ton arme et laisse moi me terrer ici.

Orson: *Crache par terre* Je suis allergique aux conneries des pauvres salopards dans ton genre, Tu vas crever ici et maintenant.

 Rycern eux la vivacité d'éviter le tire d'Orson, il tenta de désarmé le vieille homme, mais dans l'action un tir s'échappa de l'arme, Orson compris que c'était fini, il leva les yeux sentant la présence de Lexia qui était à l'entrée qui avait vue Rycern lui tirer dessus.


Lexia se précipita aidée le vieille homme qui était désormais inconscient, le lieutenant-colonel pointa son arme sur le crâne de la jeune femme, il était prêt à tirer lorsqu'il entendit des bruits de pâs, des commandos impériales entrèrent dans la maison, ils virent Lexia à genoux pleurée la mort du vieille homme, les *Deadtroopers* tournèrent la tête vers la port arrière que le Républicain c'était servit pour s'enfuir, un soldat posa sa mains sur l'épaule de la jeune femme en signe de respect, puis dans la minutes qui suivirent les commandos se mirent à la poursuite du républicains...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lexïa, la Corsaire (Rp)

Message par Invité le Jeu 22 Sep - 23:23

Histoire de Lexïa
Episode III: Hebdomadaire Spatiale

Introduction:

Il y a bien longtemps dans un galaxie lointaine...très lointaine.

  Les siths ont libérés la planète désormais neutre de Rishi,
la galaxie maintenant en guerre totale fait face à la montée
de la pègre et du cartel des hutts.


 I. Fin de la guerre


Rishi, la vieille maison du désormais vieil homme décédé nommé Orson est sur le point de s'écroulé, Rycern se bat contre les commandos impériaux qui semblent plus forts mais mal en point. Le duel ne s'éternise que quelques secondes avant qu'une grenade lancées par le républicain atteigne la maison... les fondations en bois de la bicoque cédèrent,  les commandos impériaux furent écrasés par la carcasse de bois, tout sa sous les yeux de la jeune Lexïa.

 Le cris d'un officier impérial raisonna dans la tête de Lexïa, le lieutenant avait abattu les commandos et l'officier qui les menaient au combat. La nuit était tombée, la température de bord de mer de Rishi rafraîchissait la planète, des projecteurs de lumières luisaient des vaisseaux d'assaut qui passaient au dessus des endroits enflammés, le lieutenant Rycern avait la jeune femme dans son viseur, son arme était pointés vers sa nuque, un tir vint percer l'air, mais le fusil de précision n'avait tiré aucune cartouche, l'œil du soldat était désormais sur le sol, son crâne troué et brûlé, il venait de se faire abattre par un tir de blaster.


              II. Pas de liberté


 La masse sombre qui venait d'abattre le soldat se vint prit sous la lame de Lexïa, mais avant qu'elle puisse placé le moindre mot, elle se sentit cernée, des pirates l'encerclée, le viseur laser de leurs fusils pointés vers sa direction, elle ne paniqua pas mais décida de coopérer, elle enleva délicatement la lame du coup du pirate pour déposer ainsi sa vibrolame.

 Les pirates se saisirent d'elle, ils lui bandèrent les yeux avec un vieux torchon, elle fit emmenée devant le chef du cartel, elle fut emmenée sur Nar Shaada, elle devait servir comme serveuse après que le fameux chef du cartel lui ait informée qu'Orson devait une forte somme d'argent au cartel des hutts.

     III. Esclave Libre


  La jeune femme servait depuis  quelques mois pour le cartel des Hutts sur Nar Shaada qu'une explosion de droïde piégés tuèrent un bon nombre de personnes, les gardes qui n'étaient pas décédés dans l'explosion se précipitèrent vers l'épicentre de l'explosion, Lexïa en profita pour s'enfuir, elle vit une navette impériale qui décollait, elle monta clandestinement à bord.

  Lexïa découvrit à la fin de quelques minutes de voyage un énorme croiseur impérial, sur la proue était écrit "Fureur Impérial", elle n'avait pas la moindre idée de quel vaisseau et quel équipage se trouvait à bord, les questions se bousculèrent dans sa tête, elle relativisa et décida d'accepter le défi de s'introduire dans le vaisseau.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lexïa, la Corsaire (Rp)

Message par Invité le Sam 29 Oct - 14:12

Histoire de Lexïa
Episode IV : Le Cobra
Introduction:

Il y a bien longtemps dans un galaxie lointaine...très lointaine.



    La mort d'Orson a eu raison de la détermination de Lexia, elle a réussie à se cacher dans une navette de transport,alors quelle pensait pouvoir se réfugié dans un vaisseau amiral, les souvenirs vinrent la perturbée...


I. Le Cobra Mord

  Lexia c'était couchée sur le sol, une nuit comme une autre, elle regardée les étoiles, elle se disait que tout n'était pas perdu, puis elle ferma les yeux, de beaux rêves lui apparurent avant que les cauchemars reprennent le dessus.

 Elle se rappela sa rencontre avec le cartel des Hutts... Un matin elle se trouvait sur le quai de transport dans le spatioport de Nar Shaada, elle comptait les derniers  crédits qui lui restait, soudain quatre homme dans une tenue distinct firent éruptions, elle n'eut pas le temps de comprendre se qui lui arrivé qu'elle était au sol, maîtrisée et impuissante elle ne fit pas l'effort de se débattre, elle n'avait plus grande ambition et encore moins d'espoir. Les hommes lui injectèrent  un poison qui vain lui faire perdre connaissance.

   A son réveil elle était assise sur une chaise en face d'elle un homme habillé avec une armure de duracier sombre, un bandeau à l’œil droit, une barbe et des cheveux blancs, dans son dos se trouvaient deux vibrolames.

   Le Cobra: Une invitée génial, tu n'as pas l'air heureuse. Tu ne souris pas ? Tu devrais, je souris tous le temps, tu devrais surtout faire de même, car maintenant tu travail pour moi.

   Lexia: Jamais je ne travaillerais pour vous, relachez-moi, vous ne m'impressionnez pas.

 Le Cobra: C'est triste, les gars sont déçus, tu n'as pas écoutés, et ici quand je dis quelque chose on m'écoute, sinon, je dresse, et pas dans le sens du poil, mais comme tu  me plaît, je te donne une seconde chance, mais d'abord efface se regard de haine ce n'est pas très professionnel, maintenant tu te déshabilles et je te pardonne.

Lexia: Même pas en rêve, je préfère mourir que vous obéir, vous êtes un psychopathe.

Le Cobra: Je me nomme le Cobra, c'est toujours mieux de se présenter aux animaux que nous venons d'adoptés, sa créer un atmosphère de subordination et de convivialité, mais tu me regard comme une chiure de bantha, tu as de ses yeux, un visage, et un corps,  tu seras mon meilleur instrument, mais d'abord je vais dégager se regard, car tu vas vite découvrir que la mort est un doux destin contre se qui t'attend. Allez on y va !!! Si tu essaye de te débattre, je te coupe les mains.


  Le Cobra se leva extrêmement rapidement, il vint saisir Lexia par la queue de cheval pour la projeter sur le sol, il lui mit un coup de poing, il la traîna sur le sol, il sortit une de ses vibrolame, il lui ouvrit les veines de la main droite pour lui vider un paquet de sel Corelien, les hurlement de Lexia résumèrent la douleur qui lui était infligée, elle fut traînée par le Cobra sur plusieurs mètres, il lui demanda si elle savait ce qui lui arriverais si elle ne changerais pas, il s'énerva à nouveau quand elle ne put lui répondre, il l'a jeta dans une chambre froide, elle fut terrorisée en voyant que c’était des corps humanoïdes qui y étaient réfrigérés, elle fut définitivement traumatisée quand elle vit le corps d'Orson qui étais en décomposition et pendant par les pieds et dépecé. Elle ne put fermer la bouche et ne put retirer son regard de se qu'elle voyait, elle n'arrivait même plus pleurée.

 Au retour du Cobra, son rire narquois et provocateur furent comme un dernier coup pour Lexia, puis elle sentie la main tirer à nouveau sa queue de cheval, elle fut ramenée dans le bureau ou se trouvés toujours ses bourreaux, quand le Cobra la lâcha, elle posait un regard vide sur le sol, les premières larmes coulèrent, sa peau avait blanchit avec le froid, elle ne ressentée plus aucune sensation. Le regard du Cobra assis sur sa chaise avec un sourire hystérique et l'air victorieux n'étais qu'une provocation de plus, un garde s'approcha et pointa un blaster sur le crâne de Lexia, le garde demanda au Cobra s'il pouvait l'abattre.


II. Soumission

 Le Cobra réfléchit, s'approcha en se baissant à côté du visage de Lexia puis il repris la parole.


Le Cobra: Tu vois, tu m'aurais écouté comme la chienne Akk que tu es dorénavant tu n'aurais pas vue sa, tous se que tu as et ce que tu es m'appartient, je suis ton maître, tu m'obéis, tu dandineras tes fesses de rouquine pour mon compte, enfin je constate que tu me regard comme tu es maintenant, une chienne qui va m'obéir au doigt et à l’œil car sinon je me ferais un plaisir de te dresser à nouveau, je suis réellement désolé pour le vieux, Orson nan ? J'aurais du le dépecé plus vite, mais ses vibrolames son trop difficile à laver, et aucune de mes possessions étaient en mesure d'enlever les bouts du vieux restant, mais heureusement que tu es là, tu vas me nettoyer sa, puis tu te mettras dans une tenue de danseuse et tu vas te mettre à bosser, et maintenant dis moi pourquoi tu vas le faire ?

  Lexia: Car...

 Le Cobra: J’attends espèce de tauntaun frigorifié, sinon je t'éventre comme les autres, je ne compterais pas jusque trois, je vais te casser les dent !!!

 Lexia: Je vous appartiens...

 Le Cobra: Tu vois, tu as compris, tu vois, il y a pire que la mort, tu vois, je suis ton possesseur. Vous voyez les gars, elle est jolie la rouquine, mais qu'elle est idiote, mais avec de la perceverance on en fait quelque chose, mais il y a une chose qui me gêne, on va te tatouer la flèche sur le front, histoire que tu te démarque des filles qui ne m'appartiendrais pas encore, et surtout si tu te barres, je te retrouverais, je t’attraperais, et tu souffriras à un point que tu regretteras le moment où tu te trouvé devant ses cadavres.

 Lexia se résigna à accepter les ordres du Cobra, elle était terrorisée par le monstre qui venait la mordre et qui l'a tenait entre ses dents tout en versant son poison sur elle.


III. La fuite

 Un jour comme un autre se déroulé sur Nar Shaada, Lexia dansée en crainte de voir les foudres du Cobra qui venait de dépecée une serveuse qui avait décidée de lui tenir tête. Soudain, une explosion vain détruire le quotidien puis une deuxième, les gardes de l'entrée se précipitèrent vers les deux lieux de l'explosion, puis d'un coup Lexia se vit courir pour fuir, elle n'avait même pas prisent conscience de ce qu'elle faisait, elle se jeta dans la première navette de transport, elle vit par la vitre le Cobra, il l'a regardé, il aurait du se mettre à sa poursuite mais il était immobile et un grand rire de psychopathe lui monta, il paressé encore plus dangereux, Lexia, ne se sentait pas en sécurité même à bord d'une navette de transport impériale...

Lexia se réveilla en sursaut, son cauchemar et souvenir c'étaient effacés, quand elle leva la tête elle vit des gardes impériaux qui l'a visée à l'aide de leurs blasters, un garde lui rappela qu'elle se trouvait sur le croiseur « Fureur Impérial », après plusieurs jours de cellules, les membres de la Légion avait reçu un rapport bien détaillé sur sa vie, au lieu de l'éliminée comme les intrus généralement, la Légion Zérek décida qu'elle pouvait intégrée les corsaire pour ses connaissance, et parce qu'elle a survécu au gang de la flèche, elle était la première à sortir vivante de ses nights clubs. Avec le temps Lexia ne craignait qu'une chose, le moment où le Cobra remettrait la mains sur elle...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lexïa, la Corsaire (Rp)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum