La Grande Aventure d'Anarazel, partie ultime.

Aller en bas

La Grande Aventure d'Anarazel, partie ultime.

Message par Azylum le Lun 24 Déc - 16:39

Une nuit neigeuse sur une planète noble, une tempête de neige, la température était non loins des 0°C , J'était seule sur le rebord de la fenêtre, j'observais la montagne au loins, du moins ce que je pouvait observer, la tempête était si forte, la nuit si froide, il faisait noir dans la demeure, tout le monde dormais, mais moi je n'arrivais pas à dormir, la période de noël, je détestait cette période, mes parents ne pouvait me payer qu'un bol de soupe moisi avec un peu de pain, et je passait le reste de la soirée dans ma chambre entouré dans un morceau de tissu qui me servait de couette, seule le feu de cheminé nous servait de lumière et de chauffage, les nuit était froide, rien ne garantissez que je verrais le levé du jours du lendemain.


Mon père creuser un trou dans le jardin à chaque période d'hivers, la mort peu frapper à n'importe quel moments disait t'il, je doit être près, qui sait ça peu être moi, toi ou notre fille...j'était perdu dans mes pensé, le sourire de ma mère, elle vivait dans la pauvreté, mais elle gardait le sourire pour moi, elle préparait à mangé, travailler dans les champs et allait vendre notre récolte le soir venue aux marché...


*Elle commença à pleuré dans sa chambre, pendant plusieurs minutes, elle ne fit pas attention à la porte qui s’ouvrit discrètement, une mains s'enroulant autours d'elle, une autre vint se placé entre c'est jambes, elle fut porter délicatement jusqu’à son lit ou elle fut allongée et enrouler dans une couverture chaude, la personne vint lui donné un câlin remplit d'amour*


J'avais oubliez la chaleur de sa peaux, et son odeur, ça délicatesse, ont été jeune, beaucoup trop jeune et pourtant notre amour était déjà née.


*Elle s'endormie*


~~~~~~~~
Dromund Kaas, Quelque année plus tard
~~~~~~~~~


La pluie tombée, nous vivions dans un espèce de cloaque, sous la ville, la chaleurs des tuyaux qui nous entouré nous faisait oubliez la puanteur des lieux, ont vivait en paix, il était toujours près de moi, il partageait mon lit, c'était encore la période de noël, on été tout les deux dans le lit, on s'observait, on été adolescents, il m'embrassa, je savait ce qu'il voulait, il me voulait moi, et je le désirait, mais...allez t'il vraiment aimé ce qu'il allait voir, mes seins si petit, mais je mourrais d'envie de devenir plus intime avec lui.


Rapidement on ses retrouvé nue, notre chambre était fermée, les mur épais, le lieux était loins d'être idéal, mais depuis temps d'année je mourrais d'envie de lui.


Sa mains entre mes jambe, il venait délicatement me caresser mon intimité, il m'embrassa, temps d'amour de ça part, je ne suis pas habituer, Il me mit en confiance et commença à me pénétrer, prenant ma virginité en cette nuit de Noël.


Je gémissait de bonheur...je commençait à parcourir mon corp de ma mains arrivait vers ma poitrine je m'aperçu qu'elle avait prie du volume...Je...


*Elle se réveille, vint touché l'espace du lit à coté d'elle*


-Vide...

Alanaë sortie du lit, nue, elle enfila une petite chemise avant d'allez vers le berceau, Laurëline dormais profondément, elle se dirigea vers la grande salle du trône, elle se sentait seul...


~~~~~~~~
ESPACE
~~~~~~~~


Un vaisseau avancé au ralentie dans le vide de l'espace, l'endroit était pratiquement vide, des vêtements jonché le sol, une lumière rouge clignotai, puis une alarme résonnait...


la couette du lit se leva rapidement, un soupir puis un Fait Chier, Ekaterïna sortie du lit, elle prie la direction de la douche, laissant tomber la chemise qui lui servait de pyjama, elle fit coulé l'eau chaude et resta là une bonne heure, sans un mots, sans un bruit, uniquement celui de l'eau qui coulé sur son corps.


Comment se porter Adumar depuis son départ ? comment allait l'enfant ? comment allez sa mère ? et Laurëline ? elle venait d'abandonner la cité qu'elle avait ordonner de reconstruire pour son peuple qui souhaiter resté sur Adumar, mais elle ne voulait pas en devenir la chef, refilant se rôle a ça mère.


-Je ne suis pas une Reine, Encore moins une mère, ni une épouse, juste une Sith, une fille à papa, une tueuse, une guerrière, j'ai rencontrer l'Amour de ma vie, qui me fut enlevé aussi vite, ce n'est pas pour moi, je doit resté seule et faire ce que je fait de mieux combattre les Ennemie de l'Empire.


Elle sortie de la douche, s'enroule dans une serviette, elle marchait vers le salon du vaisseau en se séchant les cheveux, son regard s'arrêta vers un cadeau emballé soigneusement...


~~~~~~~~
Double-point de vue
~~~~~~~~


Eka et Ala s'avancèrent et saisir le cadeaux emballé, elle l’ouvrir pour y découvrir un pendentif en forme de cœur avec leur prénom gravé dessus, bien qu'il sois porté disparue, l'homme de leur vie, n'avais pas oubliez de leur laissé un petit quelque chose...  


~~~~~~~~~
Espace Républicains, près d'une planète sombre et peu propice à la vie
~~~~~~~~


Le lieux est peu accueillant, un volcan en éruption empêche les rayon du soleil d'éclairé normalement le sol, les nuage sont noire, la cendre tombe telle de la pluie et recouvre le sol telle de la neige, les mur sont peu accueillant et sont gardé par des Soldat de choc, quelque lumière vienne éclairé l'endroit...une prison secrète...des prisonniers forcé de travailler sous les coup de fouet, pour les moins dangereux, les plus dangereux sont enfermé dans des cellules peu confortable...


Alors qu'un garde continuer sa ronde, il s'arrêta vers une cellule dos tourné à cette dernière, une mains vint le saisir à l'épaule ce qui fit sursauté le garde, armes levé le prisonnier...


-Putain recommence pas ça ou je t'abat !
-Quel jours ou est ?
-Quoi ?
-Le jours d'Aujourd'hui ?
-Le 25...
-Bien.


le prisonnier retourna dans le noir de la cellule...


-Putain de merde...c'est qui ce mec...
-Un Sith, il ses rendu de lui même, il est emprisonner ici depuis quelque jours, il a combattue la république depuis l'Empereur Vitiate, le Chancelier Suprême doit décider de son sort...
-Son nom ?
-Arnnaë Van Nyusen.


Dernière édition par Azylum le Dim 10 Mar - 23:58, édité 1 fois
Azylum
Azylum
Administrateur Aeuso Taral
Administrateur Aeuso Taral

Messages : 187
Date d'inscription : 28/05/2016
Age : 25
Localisation : L'Ombre Impériale

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grande Aventure d'Anarazel, partie ultime.

Message par Azylum le Mar 5 Mar - 1:35

LA TRAQUE GLACIAIRE.

Il faisait froid, la nuit était tomber sur la planète Oderos, une planète froides, morte, Une tempête de neige balayer le paysage déjà glaciale, il devait faire -30, la nuit était sombre, seul une petite lueur briser cela, une grotte éclairer par un feu, un être encapuchonner dans un long manteaux noire était près de ce feu, recouverte de la tête aux pieds, les mains coller, juste au dessus de la chaleur, une petite buée s'échappait a chaque respiration, le crépitement des flammes sur le bois.

Le repas terminée, l'être s’allongea pour commencer a dormir paisiblement.

**
2 jours avant cela
**

-Notre proie, Un être doté d'une énergie magique, qu'il appelle la Force, elle a pénétrer la planète sans autorisation, elle a donc déclenchée la Traque Glaciaire...
-Cela fait bien longtemps qu'un être étranger n'avais pas déclencher une Traque, somme nous prêt ?
-Nous somme élevée dans une coutume guerrière, nous somme plus que prêt...


**
1 Jours après le premier assaut raté
**

Un prédateur se pose contre un rocher glaciale, du sang s'échappant d'une blessure...

-Putain, c'est quoi cette merde !

Plusieurs bruit d'attaque résonnait dans les forêt alentours, la grotte explosa en plusieurs millier de morceaux, pas une explosion de bombe, une explosion de force, plusieurs centaine de gros morceaux broya plusieurs traqueur dans des bruit horrible, le blanc de la neige se retrouve bientôt rouge, des rocher continuer encore de flotter sous les yeux terrifier de certains traqueur...

-Vous avais lancer votre traque... Vous m'avais prie comme proie. Les rôle change, la Proie devient le prédateur.

la cape noir s'avança près du groupe, cape aux vent, arme sortie, une lame rouge en sort, un sabre-laser avec une garde, la capuche est prie dans le vent avant de partir sur l'arrière laissant de long cheveux noire apparaître, elle vient mettre sa mains dans les cheveux pour y enlever quelque noueux, avant de porter son attention sur les Traqueur qui joue désormais les proie.

Elle bondit sur le premier homme le coupant direct en deux aux niveau du bassin, trois autres en profitèrent pour lui tiré dessus, les tir ne font pas mouche, elle avait déjà disparut dans une épaisse couche de fumée, elle réapparue non loins du groupe, elle donna un nouveau coup de sabre, un bras tombe, puis une jambe, l'homme tombe au sol, les deux homme restant, fit un mini rond, regardant autour d'eux, la femme avait encore disparus dans la nuit, l'un activa ses lunette thermique, rien, un arbre bougea lentement, puis plus rien, surement le vent.

les deux hommes décidèrent de ce séparer, l'un prie le nord l'autre le sud, il marchait dans le froid et la neige, la tempête était encore forte, l'homme devait être novice, il avait pas mal d'équipement utile mais rien, il ne l'utiliser pas, le second lui préparer des piège comme si il traquer un ours, il resta calme, très calme, sa respiration ne pouvait le trahir alors qu'il regardait son blaster, il tapota sur ce dernier, un bruit résonna, puis le calme revint, puis de nouveau un bruit, étrange, les arbres craquer, une ombre apparaît, ça se rapproche, le traqueur sort son blaster et le pointe sur la dite ombre, un rocher qui avance vers lui, il arrive vite, il n'a pas le temps de l'éviter, il se fait écraser entre le rocher et la montagne dans un fracas aussi violent.

Le dernier traqueur continue son chemin, il s'arrête pour la nuit dans une vieille maison abandonner, le toit est presque intact, les fenêtre son manquante, la neige rentre un peu dans la demeure, il décide de s'allumer un feux pour se réchauffer, si le démon ne le tue pas le froid le fera ce dit-il, il sort une photo de sa poche, une petite fille se trouve dessus, alors qu'il la regardait calmement, une voix se fit entendre non loins de lui.

-ta petite-sœur ?

L'homme sursauta, pointant son arme sur la jeune femme toujours dans le noir.

-Ma..ma fille. Tu va me tuer ?
-Je ne suis pas un être avide de sang.

Elle sortie de l'ombre, toujours dans un long manteaux noire.

Elle prie place près du feu, remuant le petit récipient qui se trouvais sur le feux, elle en prie une boucher avant de faire une tête de dégoût...

-C'est infame.
-Merci...*Il pose son arme près de lui*

Les deux jeune gens se mirent a discuter et se réchauffer près du feux, il se racontèrent leurs vie respective, lui était un traqueur en apprentissage, elle était une Sith dans l'Empire Sith, l'homme comprit très vite pourquoi leur groupe prie aussi chère aussi vite, c'était la première fois qu'il traquer un être sensible à la force, il n'avais donc aucune expérience dans le domaine.

La nuit était encore longue, l'homme s'endormie en paix, oubliant son ennemie, son arme toujours a porter de mains.

la Jeune Sith utilisa la force sur l'arme, elle était inutilisable, mais lui ne le verra pas.

Le jours se lève, l'homme se leva vite voyant que ça proie sortie de la maison assez vite, il pointa son arme sur cette dernière.

-Halte...je vais t’abattre et retourner chez moi pour voir ma fille.je vais être gentil et te faire un épitaphe pour ta mémoire.
-Très bien alors note, Ici gis Ekaterïna Van Nyusen, une Sith morte par un traqueur amateur. *Elle pousse un léger rire*

l'homme appuya sur la détende, rien, aucun tir, il tomba a terre, en sanglot, il avait été vaincu, sans même combattre réellement, elle s’avança vers lui, visage fermée, yeux rivée sur le paysage glaciale et blanc de la planète.

-je t'en supplie, j'ai une fille, elle mérite de voir son père, je veux la voir grandir.
-Tu me traque comme une bête, et tu me demande de t'épargner, une véritable animal n'épargne pas, il tue, vite si tu a de la chance, vous avait commencer votre jeux tout seule, alors je vais te proposer un truc, ta vie contre celle de ton peuple, tu vivra mais tu verra les tient mourir, ou alors tu meurt et les tient t'oublieront comme la sous-merde que tu est. ou alors !
-Alors ?
-Tu peux accepter de mourir comme un homme, debout.

l'homme se releva, les yeux pleine de larmes, Ekaterïna dégaina son sabre, lame sortie, il lui fit signe en lui demandant de laisser son corps en bonne états, pour permettre de l'identifier rapidement, elle mit un coup de sabre, puis un autre, encore un autre, puis un autre, dans tout les sens la lame partait puis revenait aussi vite que possible, puis elle s'arrêta, marquant un temps d'arrêt, l'homme tomba alors aux sol en plusieurs morceaux.

Elle prit la direction du vaisseau traqueur, laissant un peu plus loins, elle monta a bord, et s'endormie.
Azylum
Azylum
Administrateur Aeuso Taral
Administrateur Aeuso Taral

Messages : 187
Date d'inscription : 28/05/2016
Age : 25
Localisation : L'Ombre Impériale

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum