DOSSIER Kamako Lo'ki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

DOSSIER Kamako Lo'ki

Message par Jiwoo le Mer 9 Aoû - 20:13

*courrier type R567 + extraction de données*

Melle Legion Zékel,

à votre demande, nous vous transmettons les informations de notre bureau des renseignement et veille sociale de Nar-Shadaa concernant la Twilekk "Kamako Lo'ki".

Nous disposons de peu d'informations fiables. Visiblement les géniteurs de la dite Twilekk n'ont pas juger bon de remplir un formulaire type E-456B-C. Il est navrant de voir que les petites gens ne se soucient guère d'aider l'Empire dans sa tâche de la gestion des populations aliens.

Les principales rumeurs courant sur Kamako Lo'ki font état d'une arrivée récente sur Nar-Shadaa. Elle semble affiliée à un gang de rue. Ses principaux surnoms sont

- BBQ (nous ne comprenons pas vraiment, mais nous avons mis nos meilleurs linguistes sur le coup et ne manquerons pas de revenir vers vous quand les commissions créées pour l'occasion auront rendu leurs avis qui devra être soumis à une relecture attentive du comité exécutif des certifications de l'Empire).

- Crâmeuse (là aussi, nous n'affirmons rien avant d'être sûr de la signification)

- Babek (un de nos expert pense que cela fait référence à un mot Twilekk un peu déformé signifiant "ballon ovale")

Elle s'est fait remarqué pour de nombreuses dégradations de bien républicains, impériaux, mandaloriens et Hutt (voir annexe 2-3 pour une estimation précise). Il se dit que ses services sont hors de prix mais qu'elle pratique une certaine forme de réduction si son employeur est dans ses canons de beauté (à vérifier : notre enquêteur de terrain n'a réussi qu'à obtenir un devis avec une réduction de 10 crédits (voir annexe 2-4) Nous retenterons avec le gars qui a obtenu le prix de Mister Dromund-Kaas et qui vient d'être nommé dans nos services).

Connue également pour la vaporisation totale de deux cantinas suite à des bacchanales célébrant les destructions des biens cités précédemment.

Insultes à la Force impériale de l'ambassade lors d'une vérification des papiers. La suspecte aurait déclaré ("ils ont crâmé parce que j'avais mal réglé mes lance-flammes". Nous avons bien entendu récupéré les cendres afin de reconstituer les papiers et confisqué deux lance-flammes illégaux de référence CZ758 (pas de licence d'importation valable d'après le service de l'immigration Hutt).

Bien à vous,

Sergent Arkin, bureau des renseignements et de la veille sociale, Nar-Shadaa.


_________________
ある日、私の王女来るだろう

Kyôkho Moorabi -Sith / Kamako Lo'ki - Corsaire déjantée
avatar
Jiwoo
Arrivant corsaire
Arrivant corsaire

Messages : 55
Date d'inscription : 04/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

l'Esprit d'équipe, faire corps. Oui ! Faire corps !

Message par Jiwoo le Jeu 10 Aoû - 15:18

"Quand je passe les douanes avec mes armes, c'est un peu comme si je devais déclarer ma flamme à chaque fois. C'est beau et presque romantique <3" Kamako lo'ki

Bon je dois me mêler à la troupe et faire mon trou. C'est mon job après tout. Mon employeuse est parti dormir et je suis libre d'explorer le croiseur à présent ! Pour s'intégrer, rien de mieux que de me laisser aller !! Direction le stand de tir de nouveau ! C'est là qu'on peut fraterniser.

- Salut les mecs, alors on essaye de tirer les cibles. C'est plus facile que tirer les meufs hein ? Bwhahahahaha !

Le fait que je sois alien attire toujours une certaine hostilité. Il faut que je brise la glace.

- Pour qui tu te prends Twilekk ?
- Pousse toi de là "5/10" !
- 5/10 ?
- La note que je colle à ton petit derrière. Un peu maigre à mon goût.

Je faisais reculer la cible en papier au maximum et dégainait mon blaster tout sourire.

- Je vais vous dessiner le portrait de mon employeuse. Ils m'ont tous regardé comme si j'étais à moitié folle. Ils avaient tort, je suis COMPLETEMENT folle. Je tirai jusqu'à la surchauffe de mon blaster. Bien sûr, je suis capable de placer un tir où je veux à 150 mètres, c'est un peu de la triche. ALors avec une cible à 50 mètres...... J'avais l'attention des 15 hommes qui s'entraînaient à présent. Quand la cible est revenue, ils ont tous éclaté de rire. J'avais dessiné au blaster un buste avec une énorme paire de seins.

- Et c'est la commodore ça ?
- Elle a des loches splendides hein ! Mais euh... j'ai jamais su dessiner les cheveux donc je me suis focalisée sur autre chose.
- Tu préfères les femmes ?!
- Nope. Je préfère me taper un mec. Mais s'endormir sur une moelleuse paire de seins comme ça, après, c'est le paradis !

Ils ont tous éclaté de rire. J'ai enfoncé le clou en renvoyant la cible à 10 mètres et ait vidé mes réservoirs de lance-flammes dessus en tirant un mini missile de mon canon d'épaule. Ils ont un peu pâli.

- Ne jamais laisser les preuves de vos désirs les plus malsains les mecs ! Je paye la tournée !

La soirée a été animée et j'ai terminé au lit avec un 7/10. Un bon début.


-*-*-*-

Note du responsable du stand à tir:

à: Générale Silmargamma.
Objet: Le stand de tir.

Mon Général,

Je m'excuse de vous déranger par ce mail, mais il faudrait songer à remplacer tous les manequins du stand de tir par des nouveaux modèles à base de cortose ignifugé. En effet, nous notons une recrudescence des entraînements. Cela n'a pas entamé notre stock de munitions de façon alarmante et je pense que c'est positif, mais il nous faut faire évoluer nos installations afin que cela cadre avec cette augmentation notable d'activité.

Merci d'avance mon Général.

_________________
ある日、私の王女来るだろう

Kyôkho Moorabi -Sith / Kamako Lo'ki - Corsaire déjantée
avatar
Jiwoo
Arrivant corsaire
Arrivant corsaire

Messages : 55
Date d'inscription : 04/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Ces humains sont tellement tellement drôles !

Message par Jiwoo le Sam 12 Aoû - 16:21

- C’est pas parce que je suis Twilekk que je me sens inférieure. Au contraire ! Même si on me passe des menottes, je peux faire un lekku d’honneur ! Ha ha ha ! Vous avez pas cette possibilité vous les humains !
- Humpf…

J’ai montré aux gars avec qui je prenais un verre (maintenant, c’est eux qui m’invitent !) qu’avec mes lekkus je pouvais même faire un bras d’honneur en gardant mes bras croisés. Ils ont explosé de rire. Finalement faut pas grand-chose pour redorer le blason de ma race. Et quand j’ai sous-entendu tout ce qu’on pouvait faire dans un lit avec, là, ils m’ont mangé dans la main…

- Et tu l’apprécies ta patronne, j’veux dire la commodore ?
- Ouais. Elle est bien roulée. C’est génial d’être garde du corps les gars. Quand je la suis, je peux reluquer son ptit boule sans qu’elle s’en rende compte. Quand je marche devant elle, je roule du popotin pour l’amuser. Le top…
- Tu sais que c’est une salope ?
- Les gars, les gars… Salope c’est un terme galvaudé dans la bouche des mecs. Ça veut rien dire. En général vous dites « salope » pour qualifier une femme qui a de nombreux rapports sexuels. Comme vous quoi… Pensez-y.

Je les ai séchés. J’allais montrer au 2/10 qui avait traité la commodore de salope qu’il n’était à la hauteur d’aucune femme. Pitoyable petit mâle ridicule !!

Quand je me suis levé de la folle nuit que je lui ai offerte, je peux vous jurer qu’il n’était clairement pas en état de reprendre son travail. Mouhahahaha ! Il était courbaturé de partout. Je l’ai « achevé » d’une dernière tendre étreinte. Il s’est fait porté pâle. Ha ha ha ! La Générale va le tuer ! Bon, c’est pas tout, je dois veiller sur les petites fesses (ADORABLES) de la commodore. J’ADORE MON JOB !!!


_________________
ある日、私の王女来るだろう

Kyôkho Moorabi -Sith / Kamako Lo'ki - Corsaire déjantée
avatar
Jiwoo
Arrivant corsaire
Arrivant corsaire

Messages : 55
Date d'inscription : 04/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

La commodore est folle. Mais j'aime ça !

Message par Jiwoo le Lun 14 Aoû - 17:28

Un garde du corps doit toujours trouver la bonne proximité au bon moment. C’est le sel du métier, ce qui différencie un mauvais d’un bon. Pas simple avec la commodore ! Bon ok, quand elle fait mumuse avec son minou (je parle du Nexu) j’adore traîner derrière elle pour prendre quelques holos de sa croupe qui me la coupe à chaque fois !

Mais aujourd’hui… C’était spécial. Vraiment spécial. Cette femme est dingue et c’est pour ça que je l’adore. Bien sûr, ça nuit un peu à mon professionnalisme, mais je me reprends peu à peu. Nous sortions de son bureau pour nous rendre à la cantina et afin de faire faire quelques pas à Fellawen qui avait bien besoin de se dégourdir les papattes. On est tombé sur un des autres tôliers du rafiot. Dark 5/10. Pardon… Dark Azylum. Le type qui a étranglé ma boss. Je m’attendais à ce que nous choisissions un autre chemin pour l’éviter. Ben non. Elle a un grain ma patronne. Ce grain que j’apprécie. Elle est allé vers lui tout sourire. Ha ! Il a été aussi surpris que moi Dark 5/10 ! Pire, elle l’a brossé dans le sens du poil en lui parlant d’une prisonnière à interrogé. Bien sûr, les hormones de Dark 5/10 ont chauffé comme un lance-flamme de chez CZERKA (sérieux, CZERKA c’est de la merde!). Nous avons alors fait route vers le centre de détention. Je suis restée à bonne distance. Le Dark ne semblait pas hostile. Et puis bon, la tenue de la commodore était vraiment magnifique. Engageante.

En entrant dans le quartier de détention, deux gros lourdauds se sont mis au garde-à-vous. Une rousse plutôt pas mal et à l’air un peu bête dans la première cellule. Une autre pas mal du tout dans la cellule voisine. Et la prisonnière en question… Un canon aussi. C’est pas un quartier de détention, c’est un garde-manger ! Un sith 4/10 à l’instinct de survie défaillant est arrivé peu après. Un petit nouveau. Il ne sait donc pas qui sont la commodore et Dark 5/10. J’ai essayé de le briefer discrétos sans perdre de vue ce qui se passait. La commodore… à quel jeu jouait-elle ? Elle a mis au défi Dark 5/10 de l’impressionner en lui montrant le sort qu’il réservait à la prisonnière. Il a commencé à faire un truc de forceux. Mais la fille en boite n’a pas eu l’air de réagir comme il l’attendait. Un gros bruit nous a fait nous retourné. La 7/10 rousse venait de s’effondrer dans sa cellule. Ça a eu l’air de faire sourire Dark 5/10. le petit 4/10 était un peu paumé. Après tout c’est un sith hein… C’est alors que je remarquais que la commodore se rapprochait subrepticement du Dark. Peu à peu. C’était très fin comme mouvement d’approche. Le Dark était occupé à torturer par la Force la prisonnière. En vain encore une fois.

La commodore a eu un regard bienveillant sur Dark Azylum. Elle lui a demandé ce qu’il allait faire maintenant que l’approche frontale avait échoué. En bon sith, il a parlé de faire un lavage de cerveau à la prisonnière pour la mettre au service de la Légion. C’est pas con. Un peu ignoble, mais pas con et pragmatique. Avec son petit air candide si craquant, la commodore a eu l’air surprise et a demandé s’il y avait de quoi pratiquer ce genre de truc chelou sur le rafiot. Il l’a toisé de son air supérieur et lui a dit que ce ne serait pas la première fois qu’il aurait recourt à ce procédé. La commodore a souri et a complimenté Dark 5/10 pour sa claivoyance. « Flatte un sith, vis un jour de plus » comme on dit chez nous !

Le petit sith est parti certainement retrouver son instinct de survie qu’il avait dû perdre depuis bien longtemps… Et là… La commodore a… Elle s’est excusée de… de ses propos qui avaient conduit à une sanction douloureuse quelques jours auparavant. Je ne sais pas si le Dark a remarqué que tout le corps de la Commodore reflétait un désir intense. Bon sang… J’aurais été un mec, j’étais mis en orbite direct. On dirait qu’il a pas compris, qu’il a pas su lire la situation de suite. Je me suis reculée prudemment. Les hormones c’est contagieux. Il a fini par lui demander sur un ton de défi si elle était sincère ou si c’étaient les hormones qui parlaient. Bref, il a commencé à comprendre. Elle s’est encore rapprochée de lui. Je pressentais ce qui allait suivre sans y croire. Z’êtes dingue commodore. Complètement dingue et franchement là, j’vous tire mon chapeau. Elle l’a embrassé direct. Pas un petit baiser. Nan, le truc qui rendrait chèvre le pire des psychopathes (et je crois que dans ce domaine, Dark 5/10 se pose…).

Pour éviter que le minou (le Nexu!) ne soit trop traumatisé et pour ne pas trop en voir, j’ai décidé d’emmener Fellawen loin d’ici. La petite gaudiche 7/10 rousse était tétanisée. Je suis sortie en restant à portée d’oreille. Après tout, c’est mon job non ? Oh, ça n’a pas été bien long… J’ai entendu un cri des gardes, un choc, un petit soupir de la commodore. Ça n’avait pas l’air d’être très agréable. Mais… Plus j’y pense, plus je me dis que la commodore a peut-être sauvé la vie de la prisonnière. Franchement, boss, z’êtes la meilleure. Notre Dark étalon est sorti peu après, l’air visiblement très satisfait. La commodore a pas tardé à suivre. Elle ne voulait pas le montrer, mais elle ne marchait pas vraiment droit. Et elle avait mal. Il était temps de faire mon job. J’ai voulu la faire s’asseoir, mais elle m’a fait comprendre avec sa finesse habituelle et un sourire que ce n’était pas vraiment une bonne idée… Apparemment, Dark 5/10 aime travailler les fondements avec beaucoup d’entrain. La commodore ne souhait pas que je récupère ses vêtements. Chuis plutôt d’accord. C’est jamais très frais un sith. Je lui ai glissé ma pèlerine sur les épaules. Puis, à sa demande je suis parti chercher une serviette. Fallait pas que je traîne trop. Elle fait la forte, mais bon, elle tiendra pas debout très longtemps. Je me suis dépêché en utilisant un peu mon jetpack dans les coursives pas trop encombrées. Manquerait plus que je tombe sur la Générale qui me reprocherait certainement –à raison-- mes excès de vitesse.

Quand je suis revenu, elle a aussitôt souri pour donner le change. À d’autres Commodore. Elle a bien essayé de protester mollement quand je l’ai prise dans mes bras. Une plume. Je vais vous soigner commodore. Z’allez p’t’être pas aimer, mais bon. C’est mon job.

Commodore, z’êtes pas une 12/10. Z’êtes une… nan, je vous l’écrirai un jour dans un beau poème. Chuis fière que vous m’ayez embauchée. Je vous ferai une ristourne conséquente lors de nos prochaines négociations salariales. Chez moi, y’a pas plus grand signe de respect.

*arrêt du log*

_________________
ある日、私の王女来るだろう

Kyôkho Moorabi -Sith / Kamako Lo'ki - Corsaire déjantée
avatar
Jiwoo
Arrivant corsaire
Arrivant corsaire

Messages : 55
Date d'inscription : 04/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Une lettre sur le bureau de la commodore

Message par Jiwoo le Jeu 17 Aoû - 16:43


Commodore. Le gros lourd vous a pas envoyé de poème.... Et ben moi je vais vous en dire des mots doux. C'est pas juste qu'une femme comme vous subissent les humeurs d'un muffle.

Alors... Vous savez que je donne des notes aux gens en fonction de leurs attributs physiques. 12/10 c'est vous. Z'êtes parfaite. Mais, en fait, vous êtes bien plus. Maintenant, vous n'êtes pas douze sur dix, mais douce sur dix. C'est ben triste que tous les abrutis de ce rafiot ne voit pas votre beauté. Intérieure. Douce sur dix, parce que vous êtes dangereusement douce. J'vous l'ai pas dit, mais la nuit dernière, j'ai dormi contre vous. Sans armure. Ouais, j'voulais pas abimer votre peau de bébé. Vous allez pas être contente, mais j'voulais vous veiller. J'vous ai soignée mais ça suffisait pas. ça fait partie de mon job. Et j'ai bien dormi. Fellawen aussi. Je plaide coupable sur un baiser perdu sur votre ventre. C'est pas pro, mais vous le saviez pas. Enfin, maintenant, vous savez.

Vous êtes merveilleuse chef. Pas seulement douce. Vous m'avez apporté un peu de paix. Croyez-moi, chuis pas facile à calmer pourtant.Vous êtes mon ptit bonheur sur ce rafiot patrone. J'voulais que vous le savez euh... on dit sachiez (mais comme ça rime avec "ça chiait" c'moins beau). Merci d'exister.

(en fait, il y a peut-être-eventuellement eu un peu plus qu'un seul bisou sur votre ventre. Mais... faut pas m'en vouloir. Douce sur 10 commodore.)

Kamako

_________________
ある日、私の王女来るだろう

Kyôkho Moorabi -Sith / Kamako Lo'ki - Corsaire déjantée
avatar
Jiwoo
Arrivant corsaire
Arrivant corsaire

Messages : 55
Date d'inscription : 04/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Une belette reine du monde

Message par Jiwoo le Jeu 17 Aoû - 16:44

Une cosmique belette.


Dingue ça ! J’avais jamais été émue comme ça… Enfin bon, y’a ma douce sur dix, c’est pas la même chose avec ma belette. Belette ? Ça vous fait rire (ouais ! Chuis bien sûr qu’un ou des fils de putes lisent tous nos log. Alors pour vous, allez vous faire sucer par une rodienne!).

C’était une soirée spéciale au bureau des corsaires (nan, on a rien fait péter. Juré). La commodore recevait un 8/10. Un mando… Enfin, j’en parlerai plus tard. J’m’embrouille quand j’essaye d’avoir trop de choses intelligentes à dire. Donc, j’écoutais ma douce sur dix et le mando… Et alors… J’ai failli tomber sur le cul (le premier qui dit que ça aurait été bien amorti, je lui crève les yeux à coup de lekkus !). Je l’avais pas vu en entrant.

Une petite créature fragile dépassant à peine du bureau. Elle était assise en tailleur avec des chiés de dossiers ouvert devant elle. C’était comme regarder toutes ces vidéos de petits chatons tout mignons qui traînent sur l’holonet… Et là, c’était encore plus adorable. Ouais, elle est belle, c’est sûr, mais… quand on la regarde, on voit aussi un ptit corps tout chétif et on s’demande comment elle arrive à tenir debout… Dans la hiérarchie mando –ouais, y’avait un mando dans la salle j’rappelle. Et vu qu’je sais pas trop penser à deux trucs différents, j’crois que j’ai été influencée un chouia-- elle serait quoi la petite belette ? Une belette ! Mon cerveau avait fait le lien tout seul. Chuis trop géniale.

La belette était épuisée… Ses yeux étaient tout ptits. Alors moi, j’me suis dit faut faire quelque chose. Le mando ne représentait de danger, et puis y’avait l’aut cruche de Delthea. Si un danger pouvait venir de quelqu’un dans la pièce, cétait de la belette. Le genre de danger qui mettrait en péril tout ce raffiot : qui va prendre soin de la belette ? On tuerait pour ça !!

J’me suis approchée avec ma discrétion habituelle en faisant bien entendre mes pas. Faut pas effrayer une belette, elle s’enfuirait loin de toi et tu pleurerais toute ta vie en repensant à son ptit visage adorable… J’ai essayé de faire de l’humour drôle. J’lui ai dit « Hé : Pas d’micros, pas d’caméras, pas d’blague »

Oh putain !! Elle a levé ses ptits yeux tout mimis sur moi… C’était comme si on m’enfonçait un masque mando dans le fion. Ouah ! Si j’avais été civilisée, je l’aurais prise contre moi, je lui aurai donné le biberon, fait faire son petit rôt qui aurait été comme une chanson d’amour twilekk et zou dans le berceau. Et alors j’l’aurais regardé dormir toute la nuit. J’aurais souri comme une conne le lendemain devant ma gueule défoncée. Et j’aurais quand même été contente.

Bon OK, OK, c’est ps un bébé. Mais quand tu la vois t’as envie que la belette soit de ta famille, ta petite. Alanaë elle s’appelle. Ça rime presque avec belette non ? Huh…

J’me suis présentée. J’lui ai dit qu’elle pouvait m’appeler « tata Kamako ». Sûr ! Si je serais ta tata alors j’t’apprendrais plein d’choses utiles. Plus utile que lire ces cons de dossiers. Ton potentiel de mignonitude pourrait changer la Galaxie belette ! T’inspires plus de mignosité que des vidéos de chatons ! Tu te rends compte belette !!!

Elle a replongé de suite la tête dans les dossiers… J’ai eu le coeur qui s’a déchiré. À c’moment, la commodore m’a demandé un contrat vierge. J’allais essayer de faire ma belette cosmique encore une fois. Bon Ok, elle a pas rigolé la première fois. C’est ma grande blague que je répète tout le temps.

« D’toute façon y’a que ça de vierge ici ».

Elle a pas ri ma belette. Faut que j’arrive à la faire rire. Peut-être un jour… J’lui ai demandé ce qu’elle voulait boire pour encore entendre sa voix. Bordel les mecs !!! C’est un petit miaulement tellement adorable sa voix !! ça coule comme une bière mando un soir d’été avant de roter (j’me suis mise à la poésie y’a pas longtemps). Mon petit chaton de belette cosmique a juste demandé un verre d’eau. T’as besoin de vitamine mon petit chou à la crème de l’univers des belettes dont tu es la plus mignonne (sérieux, je trouve que je progresse vachement en expression !)

Elle l’a bu d’un trait. Comme on avalerait un mirubata (ça me manque ce truc d’ailleurs). Pauvre belette, on t’a jamais appris à savourer un truc. J’ai le coeur en miette. J’ai envie de t’prendre sur mes genoux et de ramener ton doudou. Et puis en plus assise comme ça, tu t’épuises encore plus vite -j’avais envie d’lui dire-. J’lui ai dit. Elle a répondu qu’elle avait pas le temps qu’elle était pressée. Alors tata kamako lui a ramassé tous les dossiers pour les poser sur la table : elle a eu ce ptit regard perdu. Elle savait pas trop comment réagir la belette. J’y ai collé le cul sur une chaise après l’avoir relevé doucement (enfin j’crois). Et puis elle a retourné travaillé comme si de rien n’était. Oh ma belette ! qu’est-ce qui t’as rendu comme ça. Je trouerai le cul de ceux qui t’font bosser sans t’accorder d’repos ! Foi de tata Kamako !

Chuis retourné zieuter le décolleté de ma douce sur 10 en surveillant un peu la belette du coin de l’oeil. C’était troublant. J’avais presque envie d’enlever la commodore et la belette pour nous installer sur une ferme dans un coin perdu de l’univers. On aurait élevé des moutons pour faire du fromage de chèvre. La commodore et moi on aurait regardé notre belette sourire. On lui aurait raconté des histoire avant qu’elle s’endorme. Et puis j’aurai donné du bonheur à la commodore. Et on aurait fait des fromages de chèvre en riant. En famille. Ce sera mon plan D quand tout se cassera la gueule.

Ma belette, mon petit chaton t’as rendu ma vie un peu plus belle aujourd’hui. Tu l’sais pas, mais je te le dirai un jour.

PS : j’ai parlé un peu avec la Lilina (la petite chaudasse au droïde) Elle n’aime pas ma belette. Preuve qu’elle a pas de goût ! Un jour ma belette l’a surprise à la cantina et lui a dit que si elle avait rien à faire, elle pouvait toujours passer le balais. Mouhahahaha ! Ma belette cosmisque… Si tu connaissais la façon dont Lilina fait le ménage t’aurais jamais d’mandé ça. C’est pour ça qu’à partir de maintenant, tata Kamako veillera à ton éducation ma petite belette. SI un jour j’ai une fille je l’appellerais Alanaë. Ou belette. Je sais pas trop encore, et chuis pas sûre que ma douce sur dix veuille faire un bébé avec moi.

_________________
ある日、私の王女来るだろう

Kyôkho Moorabi -Sith / Kamako Lo'ki - Corsaire déjantée
avatar
Jiwoo
Arrivant corsaire
Arrivant corsaire

Messages : 55
Date d'inscription : 04/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

La fin d'un règne (partie I)

Message par Jiwoo Hier à 14:01

Y’avait du monde, c’est clair ! Pas qu’un peu ! Faudrait vraiment rajouter des fauteuils dans la salle de briefing. J’allais pas me plaindre.

Mais bon, faut que je me remémore comment ça a commencé… c’était la veille suite aux événements avec Lucena 7/10 (j’me souviens plus de son nom), enfin… plus exactement le lavage de cerveau de Lucena. Je comprends ça, c’est pas bien propre un cerveau de sith. J’avais interverti le sérum avec un somnifère et Azylum avait découvert la supercherie. Il était face à la commodore et moi. La sith Kyôkho Moorabi était en route pour le sanctuaire du Dark… Un témoin de moins et Lexïa gaulé pour une trahison… Fallait agir vite…. j’me suis dénoncée à Dark 5/10. Il a juste souri après avoir blessé ma douce sur 10. J’aurai eu un blaster je lui aurai fait ravaler son dentier. J’srais peut-être morte, mais j’aime pas qu’on touche ma commodore. MA commodore !

Il est sorti et chuis resté comme une conne. Bordel, je venais de lui dire que c’était moi qui avait interverti le sérum de lavage de cerveau et les somnifères. D’abord la commodore… Je relevais la commodore qui était effondrée, elle saignait abondamment de la lèvre inférieure. J’lai câlinée un ptit peu mais dans ce cas, j’sais pas si c’est vraiment utile. J’lai allongé sur un lit de libre de l’infirmerie. Elle était ailleurs ma minouchette… perdue… J’ai réquisitionné un médecin qui surveillait les constantes de Lucena 7/10. Il a eu un peu peur quand il s’est retrouvé sur mon épaule. Ou peut-être j’a oublié de lui parler d’abord ? Pas grave. Je lui ai planté les guiboles devant la commodore.

- Hop ! Urgence ! Anesthésie, suture propre. J’insiste sur le propre.
- Euh…
- Exécution.

Le mot « exécution » dit avec ma tête de psychopathe on fait leur effets. Mouhahaha. J’a attendu qu’il finisse. Maintenant, phase 2 du plan « sauver les miches de ma douce sur dix ». Fallait que j’attire sur moi tous les soupçons. Ça me faisait mal au coeur. M’éloigner de celle qui me fait tout chaud dans le ventre est dur. Mais j’ai un job. Et c’est de te protéger peu importe le prix ma douce sur dix. Spi’keko prendrait le relais certainement. C’est un gars tip-top. Alors je sais pas quand je te reverrai ma commodore. J’peux même pas te faire un gros bisou comme dans « Amour interstellaire II » quand Bildtroc part pour la guerre et qu’il embrasse la commandant Dreckage encore dans le comas . Chienne de vie. Mon idéal romantique.

Pour attirer les soupçons, c’est facile. Faut faire plein d’bruit. J’ai commencé par un coup dans les noix du doc. De toute façon vu sa tronche c’est pas comme si ça doit lui servir souvent.

- Et t’as pas intérêt à dire qu’c’est moi qui a juste endormi la greluche qui dort là-bas. Je montrai Lucena 7/10.

Etape I c’est fait. J’me suis ensuite précipité aux hangars. Y’avait peu de gardes. Je savais qu’il y avait un gros briefing pour préparer un truc que les forceux avaient mis en place.

- Tu vas où Twilekk
- J’ai besoin d’une navette pour aller chez ta mère pour l’enculer avec un lekku. Connard.
- …
- Nan, plus sérieusement, je viens ici pour prendre une navette pour me barrer. J’ai Azylum au cul et ça me rend un peu nerveuse. J’crois qu’il aime pas qu’on suive pas ces ordres.
- …
- Ceci dit si ta mère est potable, ça me gêne pas d’aller lui donner un peu d’plaisir. Quand j’te vois j’me dis que ça a pas dû être drôle pour elle tous les jours.

Les deux gardes se sont tendus. Mais bon… pas assez rapides. J’y ai pété leurs chicots. Prendre la première navette. Mouhahahaha ! c’était celle réservée à Dreckin ! Avec tous les pass pour accéder à tous les spatioports. Bonne pioche !!

Vol de navette, ça m’enfonçait bien et ça éloignait encore un peu plus les soupçons de ma douce sur dix. Direction une planque sûre. Pour une nuit. La phase deux du plan, était de revenir sur le raffiot pour se rendre. Et là, ma belle serait définitivement hors de cause et j’aurai bien vénère les huiles de la Légion. Et ça m’avait permis de rencontrer une personne fiable. Un 8/10 en plus.

J’ai rien compris… Quand j’me suis rendu aux deux gardes de quart, ils ont consulté la console devant eux et m’ont regardé comme si j’étais une conne.

- Y’a rien contre toi Kamako (hé hé ! C’était le 7/10 de ma première nuit sur le rafiot!). Au contraire, y’a un bonus du Darth suprême pour toi. Une prime exceptionnelle.

Putain… Dark 5/10 est flippant… Il sait comment monter les gens les uns contre les autres. Il voulait que ma douce sur dix se méfie de moi… Coup d’génie…

- Par contre t’es attendue en salle de briefing. Grosse réunion.

Les jambes comme un clafoutis de quetsches de rishi, j’ai allé en réunion. Ma douce sur dix était assise, la tête baissée, l’air sombre. Putain comme j’avais envie de t’prendre contre moi pour te consoler. Dark 5/10 a croisé mon regard un sourire sadique aux lèvres. Il avait gagné la première manche. Et ce sourire… Hurgh… Un sith pur jus… Je sais qu’il laissera rien passer. Adieu ma vie future sur Larzak-VII avec la commodore et ma belette cosmisque pour élever des moutons. Chienne de vie de merde… Le sas s’est ouvert sur la Générale. J’me suis levé rapidement. Elle a avancé de sa démarche raide et glaçante à sa place. C’est pas un balai qu’elle a dans le cul la daronne : c’est carrément un aspirateur industriel. Elle noté un truc sur son datapad l’air en colère tout en regardant l’assemblée. Spi’keko s’était pas levé et à mon avis il se fera taper sur le doigts.

Je savais ce qui devait s’passer… Azylum aussi visiblement et ça ça puait… La sith Kyôkho avait disparu, sa sœur aussi. Restait plus que Lexïa et les vidéos de Dreckin comme témoins. Anolia s’est avancé, son air sadique sur le visage. Pour la première fois j’ai eu un peu de sympathie pour Azylum en voyant la tronche de panda malade de la sith. Si il se la tapait, franchement respect. J’espère qu’il la prenait par derrière au moins…. Le sith derrière moi marmonnait quelques paroles incompréhensibles. Et j’étais bien d’accord avec lui. Spi’keko qui était à côté de moi n’avait pas bronché. Je devinais bien ce qu’il pouvait penser…

Et comme dans « Amour Interstallaire II » un gros « BOOUUUUUUM » a ébranlé (comme je kiffe trop ce mot!) le croiseur. Spikeko a bien essayé de me retenir, mais je me suis étalée comme une bouse de tauntaun. Le plus drôle c’est comme d’hab personne était armé et on a tous cherché nos armes à nos ceintures. En vain… J’imagine que le jour où quelqu’un perd la clef de l’armurerie ça va craindre sévère… Mais bon j’me suis débrouillée pour « réquisitionner » un blaster à un garde un peu en panique. J’ai hurlé « AUX HANGARS » et j’ai foncé dans l’ascenceur. En sortant au niveau des hangar, j’me suis retournée… Y’avait un seul type… Gros succès mon hurlement. Au moins, c’était un sith at par chance c’était le Sith Staynn. Le type qui disait des trucs bizarre à la réunion. Au moins, c’est un sith. Il m’a demandé si je savais où on pouvait trouver un sabre laser. J’lui aurais bien répondu « dans ton cul » mais c’est un sith et je l’aime bien. J’ai juste hausser mes épaules. Il a dit un truc comme «ha… je sais utiliser la Force c’est vrai… » Puis il s’est retourné avec son air absent, lentement, pour surveiller l’entrée de l’autre hangar.

Ce n’était que le début.

_________________
ある日、私の王女来るだろう

Kyôkho Moorabi -Sith / Kamako Lo'ki - Corsaire déjantée
avatar
Jiwoo
Arrivant corsaire
Arrivant corsaire

Messages : 55
Date d'inscription : 04/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: DOSSIER Kamako Lo'ki

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum